Bébé et alcool : attention danger !


Partager




Toutes les mères rêvent de mettre au monde un bébé parfait. Boire de l'alcool quand on est enceinte, c'est donner du poison à son enfant. Quelque soit sa quantité, l'alcool est à la fois très toxique pour la mère et pour l'enfant à la fois. En effet, chaque goutte d'alcool ingérée par la mère passe également dans le sang du foetus. Nombreuses sont les mères qui ignorent les conséquences néfastes de la prise d'alcool pendant la grossesse et certaines pensent que le placenta joue un rôle protecteur. Détrompez-vous car l'alcool passe facilement à travers cette barrière.



L'alcoolémie est identique chez la mère que chez le foetus. En outre, l'élimination de l'alcool chez ce dernier est plus lente et très toxique pour l'organisme fragile du bébé. Au début de la grossesse, le bébé est sujet à des troubles de croissance graves, à des malformations diverses. On note en effet, un déséquilibre sur le rythme de croissance du crâne et de la face. Le physique d'un bébé exposé à la consommation d'alcool de la mère porteuse avant sa naissance est très caractéristique au niveau du visage, on observe alors un nez aplati et court, de petits yeux et une petite tête. Les malformations touchent également les organes tels que le coeur avec les cardiopathies congénitales, les malformations osseuses, les anomalies cutanées.... Le bébé risque aussi, plus tard, à la naissance, d'être victime de retard psychomoteur. A partir du quatrième mois de grossesse, les troubles s'accentuent et peuvent même aboutir à une naissance prématurée. En outre, le système nerveux du foetus est très sensible à l'alcool à cette période, ce qui aggravera les troubles psychiques et moteurs du bébé lorsqu'il naîtra.


Il risque d'avoir des troubles intellectuelles (troubles de la mémoire, de la concentration, difficulté dans l'acquisition de la marche, de langage, etc...). Ces différentes manifestations représentent le SAF ou syndrome d'alcoolisation foetale. Les anomalies du développement du foetus, dues à la prise d'alcool, sont irréversibles et le bébé sera alors handicapé physiquement et mentalement durant toute sa vie et le bébé pourra être hypotrophe, ce qui sera malheureux.


Pas seulement des effets néfastes pour le bébé mais la prise d'alcool chez une femme enceinte peut entraîner diverses complications : une fausse couche spontanée, un accouchement prématuré... On pourra se demander quelle est donc la quantité d'alcool tolérée par l'organisme du foetus ? Plus le taux d'alcool est élevé, plus l'effet néfaste sur le développement du bébé est important. C'est surtout au cours des premiers mois de la grossesse que la prise d'alcool s'avère être dangereuse pour l'embryon car aucune quantité n'est tolérée par l'organisme de ce dernier. Une prise quotidienne à petite quantité a d'autant plus d'effets qu'une consommation aigüe occasionnelle. Beaucoup pensent que boire 4 verres ou plus à une occasion, une seule fois au cours de la grossesse, ce n'est rien ! Détrompez- vous car quelque soit la quantité et le type de boisson alcoolisée (vin, bière,etc...) pris par la mère, la conséquence sera toujours le syndrome d'alcoolisation foetale. En effet, le taux d'alcool est identique dans le sang de la mère et du foetus. Mais les effets sont d'autant plus graves chez le petit du fait de son poids et de l'incapacité de son organisme à éliminer complètement l'alcool.
bebe alcool


Et même si le bébé a la chance de naître sans malformation apparente, plus tard, sa capacité intellectuelle sera largement inférieure par rapport à celle de ceux qui n'ont pas été exposés à l'alcoolisme de la mère et ce fait se fera remarqué lors de sa scolarisation. Notons aussi que certaines mères et leur bébé sont prédisposés génétiquement à être plus sensibles à l'effet de l'alcool. Voici donc quelques conseils pour les femmes enceintes. Toutes les mères rêvent de mettre au monde un bébé en bonne santé et pourtant plusieurs femmes enceintes continuent de boire sans considérer les impacts de l'alcool sur la santé de leur bébé. Quelle mère voudrait accoucher d'un bébé malformé ou avec des handicaps ? Il est possible d'éviter la survenue des catastrophes mentionnées ci-dessus, ainsi éviter de boire de l'alcool est conseillée à toutes les femmes enceintes. Les mères doivent signaler à leur médecin si elles prennent de l'alcool car il est possible de faire un sevrage très tôt et le contrôle de l'état de santé de la mère et du foetus se poursuivra lors des consultations prénatales. C'est le rôle du médecin de sensibiliser les mères aux méfaits de l'alcool, de prendre en charge tous les cas des femmes enceintes qui sont sous l'emprise de l'alcool.

Le Dimanche 07 Décembre 2008 à 10:30
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  grossesse, être enceinte, test de grossesse, masque de grossesse, accouchement, gynécologue, obstétricin, maternité, prénom bébé Grossesse : que se passe t-il pendant ces 9 mois
d'attente ?



fleche Voir les autres articles commençant par B
 
Articles précédents :
  •  Chaudière à condensation : comment choisir ?
  •  Cigarette électronique : comment ça marche ?
  •  Comment remédier aux fesses plates ?
  •  Compatibilité des prénoms pour trouver l'âme soeur : ça marc...
  •  Diane Von Furstenberg : créatrice de mode

Articles suivants :
  •  Aéroport d'Oviedo : également dénommé l’aéroport des Astur...
  •  Les marins-pêcheurs en France
  •  Mal des transports : que faire ?
  •  Isolant mince : référence,solution,multi-reflecteur,thermi...
  •  Al Jarreau : biographie d'un chanteur exceptionnel




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   femme enceinte Femme enceinte



Toutes les mères rêvent de mettre au monde un bébé parfait. Boire de l’alcool quand on est enceinte, c’est donner du poison à son enfant. Quelque soit sa quantité, l’alcool est à la fois très toxique ...