Le Bananier : en pot ou dans le jardin ?


Partager




Le bananier n'est pas un arbre, c'est une herbe, la plus grande herbe vivace du monde. C'est une plante monocotylédone de la famille des Musaceae et du genre Musa qui comprend une soixantaine d'espèces dont la plupart produisent des bananes mais d'autres sont cultivées dans un but ornemental. Un bananier atteint en général 7 mètres de haut, mais cette hauteur peut aller jusqu'à 15 mètres pour l'espèce Musa ingens. Cette plante ne possède pas de vrai tronc, c'est pour cela qu'on ne peut pas la qualifier d'arbre.



Le bananier possède une tige souterraine en forme de bulbe qui donnera naissance aux feuilles. Ces feuilles seront droites ou retombantes et peuvent atteindre jusqu'à 3 mètres de long. Quand les feuilles auront atteint le nombre de 25 à 30, il se formera un bourgeon floral qui, après un phénomène appelé inflorescence, donnera le régime de bananes. La tige ou pseudo-tronc meurt après la floraison des bananes. Le bananier se cultive dans les pays tropicaux caractérisés par un climat chaud et humide. Pour la culture, l'espèce la plus rencontrée dans le monde est un hybride entre le Musa acuminata et le Musa balbisiana, qui est appelé Musa paradisiaca. La culture en plantations industrielles exige un sol bien drainé, un peu acide, profond, et riche en minéraux, notamment le chlorure et les sels. Pour pouvoir le cultiver, il faut une pluviométrie annuelle d'environ 1 200 mm et une température minimale de 15°C, la meilleure température se situant entre 25 et 28°C. Il est préférable d'éviter les endroits éventés pour sa culture. Et pour obtenir les meilleurs résultats, vous devez avoir recours aux engrais qui diffèrent selon l'étape de croissance du bananier.


Pour le jeune bananier, utilisez un engrais constitué en partie de phosphore, puis quand il sera en pleine croissance mettre de l'engrais composé entièrement de phosphore, et de potassium lors de la floraison ou de la fructification. Il est aussi possible de les cultiver en pot, mais pour ce type de culture, sortez vos bananiers de la serre ou du hangar pendant le printemps, puis dès l'automne, vous devez réduire les engrais et l'arrosage, les surveiller et les protéger des premiers gels de l'hiver, et réduisez l'arrosage progressivement.


Le fruit du bananier, la banane, présente plusieurs types. D'abord, il y a la banane dessert qui est principalement constituée par le type Cavendish, succédant au Gros Michel, qui a complètement disparu après la célèbre maladie de Panama en 1940. Ensuite, vient la banane légume, qui a une chair ferme, et est vendue un peu crue car elle ne peut être consommée qu'après une cuisson, mais restera quand même entière. Enfin, les bananes à bière sont plus amères et servent à la fabrication du vin de banane par fermentation. Cependant, ces trois types peuvent être mangés ou utilisés indifféremment selon les choix : ainsi la banane à bière peut aussi être mangée crue, et la banane dessert peut servir à l'élaboration du vin de banane, mais cela se fait rarement. Pour mener à bien la culture du bananier, il faut connaître ses différents ennemis et avoir les meilleurs moyens de lutte. Si la plante est bien nourrie en eau et en aliments, elle devrait pouvoir survivre aux différentes agressions, sauf celle des escargots qui engendre beaucoup de dommages.
bananier


Mais en cultures industrielles, ces plantes sont exposées à divers ennemis dévastateurs comme les acariens, les champignons, les vers nématodes, meloidogyne, radopholus similis et d'autres espèces agissant sur les racines, et des maladies plus graves comme la maladie de Panama. Pour lutter contre ces ennemis, on trouve sur le marché une liste de produits phytopharmaceutiques efficaces, mais les chercheurs ont démontré que certains produits comme les pesticides peuvent être néfastes pour la santé des consommateurs. Quant à la culture en pot, protégez votre plante en plaçant sous le pot une soucoupe contenant des billes d'argile ou de graviers qui maintiendra une bonne hygrométrie. La production de bananes au niveau mondial s'élève à 40 millions de tonnes. Outre la consommation des fruits qui est la plus dominante, on peut utiliser l'espèce Musa textilis pour la production du chanvre de Manille aux Philippines, une fibre naturelle très résistante servant à la fabrication des cordes. Les feuilles peuvent aussi avoir différentes destinées, comme pour la toiture, l'emballage et autres, et comme il a été dit précédemment, on peut s'en servir également à des fins décoratives.

Le Jeudi 02 Avril 2009 à 11:21
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  jardiange, entretien jardin, bricolage, fleurs, outillage jardinage, jardinage ecologique, location matériel jardinage, astuces jardinage, serre jardinage, jardinage hiver, catalogue jardinage, terrasse et jardin, bricolage jardinage, magasin jardinage, c Jardinage : des astuces et conseils pour maintenir
la verdure autour de vous ...



fleche Voir les autres articles commençant par B
 
Articles précédents :
  •  Comment choisir les rosiers ?
  •  Comment s’habiller quand on est ronde ?
  •  L'allocation équivalent retraite (AER) : renseignements aupr...
  •  Gaspard Ulliel : acteur de talent dans la peau d'Hannibal Le...
  •  Catherine Lara : biographie de la chanteuse de "Nuit Magique...

Articles suivants :
  •  Cocktails antioxydants : pour être en pleine forme !
  •  Comment devenir cordonnier : parcours et formation
  •  Vers et chenilles sur plantes : quelles solutions ?
  •  Karen Mulder : biographie d'un célèbre mannequin...
  •  Aquabiking : vélo dans l'eau




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   plantes d exterieur Plantes d'extérieur



Le bananier n'est pas un arbre, c'est une herbe, la plus grande herbe vivace du monde. C'est une plante monocotylédone de la famille des Musaceae et du genre Musa qui comprend une soixantaine d'espèce...