Avortement naturel : c'est quoi ?


Partager




Au cours de la grossesse et principalement durant les premières étapes de celle-ci, il arrive dans certains cas que le processus de gestation soit bouleversé. Cela finit le plus souvent par un avortement naturel. En d'autres termes, l'avortement naturel s'agit d'une fausse couche ou une interruption accidentelle de la grossesse. Dans ce cas, le bébé censé naître, qui se présente sous forme de foetus non viable est rejeté du ventre maternel.



L'avortement naturel est un arrêt de la grossesse qui se présente à un stade durant lequel l'enfant à naître n'est pas assez développé pour pouvoir vivre hors du ventre de sa mère. Cela peut provenir d'une origine organique, naturelle ou fonctionnelle. La femme porteuse du foetus n'est en aucune manière en cause directe. Il s'avère que près de 10 à 20% des grossesses certifiées finissent en avortement naturel. L'on remarque tout particulièrement ce phénomène durant les douze premières semaines de grossesse, mais il arrive cependant que l'avortement naturel se produise après 3 mois de grossesse. Concrètement, l'avortement naturel se déroule au niveau de l'utérus, un muscle compact et concave qui prolonge le vagin. Lorsqu'une grossesse est confirmée, l'utéurus se transforme en cavité pour recevoir l'embryon. Dès lors que l'ovule est fécondé, tous les autres organes liés à la grossesse s'activent et se mettent en place. Ainsi, le placenta qui est relié à l'utérus et au foetus par l'intermédiaire du cordon ombilical permet les échanges d'oxygène et de nutriments. Au moment de l'accouchement, alors que le nouveau-né sort du ventre de sa mère, le placenta ne tarde pas à être expulsé près de 15 minutes après la mise à bas.


En principe, le placenta est toujours fixé à l'utérus. Mais au moment où il se détache de la paroi, notamment du fait d'une hémorragie au niveau de l'utérus et du placenta, survient alors l'avortement naturel. A ce stade, la femme a de légers saignements accompagnés de petites contractions. Et dans la mesure où les saignements ne s'arrêtent pas et que les contractions s'accentuent, il s'agit d'un avortement naturel qui se traduit par la mort du foetus puis l'interruption de la grossesse. La femme qui est sujette à l'avortement naturel subit le plus souvent un grand choc émotionnel.


avortement naturel
Par ailleurs, l'avortement naturel peut aussi dans certains cas amener à certaines complications susceptibles d'infecter l'utérus mais également de provoquer des irritations et d'engendrer la formation de caillots dans les veines du bassin. Dans tous les cas, il est préférable de contacter le médecin lors de saignements ou de pertes suspectes pendant la grossesse. Le spécialiste effectuera un examen gynécologique pour évaluer le fonctionnement du foetus ainsi que les contractions utérines. Il établira ensuite un bilan et décidera s'il est possible de poursuivre ou non la grossesse. L'on constate que l'avortement naturel est un phénomène assez courant. Dans la majorité des cas de fausse couche, l'on ne peut déceler une raison spécifique. Ainsi, l'avortement peut être provoqué par un problème utérin, un problème foetal ou un problème relatif aux sécrétions hormonales de l'organisme.


Malheureusement, personne ne peut prévoir l'avènement de l'avortement naturel car il survient spontanément. Certaines conditions sont tout de même prises en compte auprès de certaines femmes qui sont plus sujettes à l'avortement naturel que d'autres. Quoi qu'il en soit, l'on peut associer un certain nombre de symptômes à l'avortement naturel, à savoir des contractions douloureuses dans la zone pelvienne ou encore des saignements durant les 28 premières semaines de la grossesse. Par ailleurs, si l'on a déjà subi un avortement naturel, cela ne signifie en aucun cas que les grossesses suivantes finiront toujours par un avortement naturel. Au contraire, l'on a de grandes chances de porter une grossesse à terme. Dans le cas où l'on a fait plus d'un avortement naturel, il faudrait tout de même consulter un gynécologue. Par ailleurs, pour éviter d'avoir à supporter tel cas, l'on peut adopter certaines mesures préventives. Ainsi, si l'on pressent une fausse couche, il est recommandé de rester couché, les pieds relevés, de ne pas avoir de rapports sexuels et tout naturellement d'éviter les boissons alcoolisées ou encore le tabac. L'on veillera également à ne prendre de médicaments que si un spécialiste ne l'ait autorisé. Quoi qu'il en soit, suite à un avortement naturel, il ne faut pas fléchir mais remonter la pente. Si le besoin s'en fait ressentir, l'on peut éventuellement recourir à un suivi psychologique.

Le Lundi 26 Avril 2010 à 14:54
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  grossesse, être enceinte, test de grossesse, masque de grossesse, accouchement, gynécologue, obstétricin, maternité, prénom bébé Grossesse : que se passe t-il pendant ces 9 mois
d'attente ?



fleche Voir les autres articles commençant par A
 
Articles précédents :
  •  Tailler un rosier : marche à suivre
  •  Installer une piscine : quelques conseils
  •  Pityriasis versicolor : pathologie bénigne de la peau
  •  Théâtre d’Épidaure : un site historique et touristique grec...
  •  La dysorthographie : définition et traitement

Articles suivants :
  •  Les endorphines : définition
  •  Les dangers de fumer
  •  La gymnastique suédoise : histoire
  •  Pêche du Vairon : informations
  •  Comment soigner l'urticaire




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   avortement Avortement



Au cours de la grossesse et principalement durant les premières étapes de celle-ci, il arrive dans certains cas que le processus de gestation soit bouleversé. Cela finit le plus souvent par un avortem...