Auxiliaire de vie scolaire : un métier d'avenir ?


Partager




Nombreux sont les enfants handicapés que leurs parents souhaitent envoyer à l'école. Toutefois, leur problème de santé constitue un obstacle à leur développement. Actuellement, grâce aux auxiliaires de vie scolaire (AVS), l'enfant handicapé peut étudier normalement comme tous les enfants de sa classe. Un auxiliaire de vie scolaire (AVS) se charge d'accompagner un enfant et d'assurer sa sécurité partout où il va. Il intervient particulièrement auprès des enfants handicapés ou ayant des problèmes de santé particuliers.



Il travaille au sein d'un établissement scolaire qui peut être réservé ou non, aux enfants handicapés. On distingue l'AVS Collectif et l'AVS individuel. Les principales fonctions d'un auxiliaire de vie scolaire se résument à intervenir pendant les cours. Ceci se fait en collaboration avec l'enseignant. Par exemple, il aide l'enfant à se servir de ses matériels scolaires ou à faire des prises de notes... Il intervient également en dehors des heures de cours, lors de la récréation ou lors des repas. Il accompagne l'enfant dans ses déplacements ainsi que lors des sorties de classes. Il l'aide dans toutes les activités qu'il est incapable de réaliser. Il s'assure à ce que celui-ci ne se sente pas exclu des différentes activités scolaires. Entre autres, il contribue à sa socialisation et l'aide à s'intégrer dans la classe. Il doit aussi aider l'enfant à communiquer avec son environnement et intervient dans ses relations inter-individuelles. L'auxiliaire de vie scolaire participe aux différents programmes de scolarisation pour un bon suivi de l'enfant, comme par exemple les réunions avec les parents.


C'est grâce à son intervention à l'école que l'enfant handicapé peut devenir autonome et épanoui afin de vivre au mieux à l'école comme les enfants ordinaires. Les auxiliaires de vie scolaire doivent avoir un diplôme d'Etat spécialisé dans ce domaine. Cependant, aucun statut précis n'est établi jusqu'à maintenant car il n'y a pas encore de formation diplômante pour cette discipline de nos jours. Pour accéder à ce métier, il faut avoir au minimum le Bac. On peut aussi effectuer des études qui permettent d'obtenir un BEP carrière sanitaire et sociale ou un un CAP petite enfance.


auxilliaire vie scolaire
Ensuite, on doit suivre une formation qui dure environ un an. Au cours de sa formation, le futur auxiliaire de vie scolaire effectue 60 heures de cours par semaine. Il peut suivre des modules supplémentaires pour approfondir ses connaissances. Il aura également à effectuer des stages et des formations d'adaptation au métier. Si on a déjà une expérience professionnelle, il faut présenter la VAE ou validation des acquis de l'expérience aux recruteurs. Actuellement, les assistants d'éducation peuvent travailler comme auxiliaire de vie scolaire. L'Unaïsse et la Fnaseph sont actuellement en train de faire tout leur possible pour que l'emploi d'AVS ait un statut. Tout le monde, homme ou femme, peut devenir auxiliaire de vie scolaire. Il n'y a d'ailleurs pas de limite d'âge.



Cependant, il faut suivre une formation professionnelle dans l'intérêt de l'enfant et avoir au moins 3 ans d'ancienneté serait un atout. Pour postuler, on peut s'adresser directement à un établissement scolaire ou se renseigner par exemple auprès de l'Anpe. C'est l'équipe éducative, l'enseignant ou le directeur de l'école qui cherchent en général des auxiliaires de vie scolaire, au sein de leur établissement. Les parents font leur demande à la Maison départementale des personnes handicapées ou MDPH.


L'auxiliaire de vie scolaire travaille en effet dans une classe ordinaire, dans des établissements publics ou privés. En général, les conditions de recrutement des auxiliaires de vie scolaire (AVS) sont identiques à celles des assistants d'éducation. Ils travaillent sous Contrat à Durée Déterminée, avec une durée qui varie entre 3 et 6 ans. Le contrat est renouvelable et il devra effectuer 30 heures hebdomadaires. L'AVS reste avec l'enfant à temps plein ou à temps partiel, durant l'année scolaire uniquement. L'auxiliaire de vie scolaire accompagne l'enfant pendant les activités parascolaires mais ne doit pas l'aider chez lui. Il bénéficie donc lui aussi, de vacances scolaires. La rémunération peut se faire par l'intermédiaire des chèques emploi service universel ou cesu. Le salaire mensuel est de 500 euros ou l'équivalent du SMIC.
auxilliaire vie scolaire


L'auxiliaire de vie obtient une réduction d'impôts en plus de son salaire. L'enfant handicapé peut continuer ses études en milieu ordinaire et peut vivre comme tous les autres enfants. Cela est devenu possible grâce aux auxiliaires de vie scolaire. Alors, sans eux, que deviendraient ces enfants ? Malheureusement, le statut des AVS n'est pas encore réellement établi en France.

Le Samedi 17 Janvier 2009 à 08:30
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Comment devenir, Formation, formation professionnelle Guide du 'Comment devenir ...'


fleche Voir les autres articles commençant par A
 
Articles précédents :
  •  Logiciel Autoroute Express : qu'est-ce que c'est ?
  •  Recettes et solutions contre les points noirs
  •  Poêle à granulés : qu'est-ce que c'est ?
  •  Cardio-training : pour rester en forme
  •  Comment gérer un budget ?

Articles suivants :
  •  Lait : histoire d'un incontournable de notre alimentation
  •  La TVA : comment ça marche ?
  •  Quelles races de chien choisir pour des enfants ?
  •  Ampoules couleurs de décoration : comment choisir ?
  •  La vignette auto en France




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 2 commentaires pour cet article :

 papiguy a écrit [18/01/2009 - 00h04] 
papiguy

Une autre fonction de l'AVS est de faire en sorte que la présence d'un enfant handicapé perturbe la classe le moins possible, ce qui est absolument normal. Cela se traduit pour certains handicaps comme l'autisme par retirer momentanément l'enfant de la classe, faute de savoir maîtriser la situation (colères ou angoisses).
La formation des AVS est inexistante ou très superficielle dans ce cas particulier, conduisant malheureusement à l'échec de la scolarisation. Des formations spécialisées existent pourtant, mais elles ne sont pas reconnues par l'Administration. Or il faut rappeler qu'environ 9000 cas d'enfants atteints de troubles envahissants du développement (dont l'autisme) sont diagnostiqués chaque année.

Le besoin d'AVS formés est donc important, mais sa satisfaction passe d'abord par la mise en place de formations vraiment adaptées.




 moon34 a écrit [17/01/2009 - 10h39] 
moon34

Désolée de vous dire que cet article est truffé d'erreur sur les AVS : il faudrait peut etre vérifier vos sources avant de publier des énormités pareilles :-C

Tentons d'y voir plus clair :

- Les AVS ne sont pas des gardes du coprs de l'élève et la personne chargée de sa sécurité est avant tout l'enseignant de la classe à laquelle appartient l'élève en situation de handicap. L'AVS est bien sur vigilant par rapport à cet aspect mais ne suit pas partout l'élève dans ses déplacements ; ce n'est pas son garde du corps !

- Les AVS travaillent uniquement en milieu scolaire ordinaire et non en établissements spécialisés ; ils interviennent en classe ordinaire en tant qu'AVSInddividuel auprès d'un élève à qui la MDPH a attribué une quotité horaire en nombre d'heures d'accompagnement ou en dispositif collectif (CLIS dans le 1er degré et UPI dans le 2e) auprès d'un petit groupe d'élèves , dispositif inscrit dans les établissements ordinaires eux aussi et non dans le milieu spécialisé.

- L'AVS est à la fois un moyen de compensation du handicap et un vecteur d'accessibilité pédagogique et social pour l'élève. Il collabore à la définition des besoins de l'élève par l'élaboration du Projet Personnalisé de Scolarisation et participe aux Equipes de Suivi de la Scolarisation qui regroupent au minimum légal une fois par an enseignants, parents, AVS, équipes spécialisés de soins, directeur de l'école.

- IL N'EXISTE AUJOURD'HUI AUCUN DIPLOME pour être AVS !!!! Et encore moins de formation d'un an à raison de 60 h par semaine ! Ce qui existe aujupurd'hui ce sont deux types de contrats sous lesquels sont recrutés les AVS :

- un contrat Assistant d'Education (AED) , CDD de un an reconductible au maximum 5 fois (donc une durée maximale de 6 ans ). C'est un contrat de droit public, géré par les Inspections Académiques. Ces AVS sont recrutés et payés par les IA. Il faut avoir le BAC minimum (ou plus) pour y prétendre.

- un contrat aidé CAE (Contrat d'Accomapgnement a l'Emploi) ou CAV (Contrat d'Avenir) sortis de la poche de M.Borloo en 2002 avec sa loi sur la cohésion sociale. Les CAE s'adresse à des gens de plus de 50 ans en difficultés sociales et professionnelles; ce sont des contrats de 6 mois renouvelables 3 fois (18 mois en tout) et pas de condition de diplome . Pour les CAV, il s'adresse au moins de 26 ans, sans ou avec diplome, ayant des difficultés à trouver un travail. La durée peut etre de 24 mois.

- Pour la formation, les AED ont l'obligation de recevoir 60 heures d'information appellées "adaptation à l'emploi " au cours de leurs 6 ans d'exercice. Ce n'est pas 60 heures par semaine mais bien une seule fois 60 heures au cours des 6 ans. Pour les CAE, CAV aucune obligation d'information, bien que sous la pression des associations, les IA tendent aussi à leur proposer les 60 heures.

- La rémunération ne se fait pas par CESU mais bien en argent ! Les temps partiels sont imposés quels que soient les types de contrats : en moyenne pour 20 heures de travail l'AVS est rémunéré 500 euros.

Bref la liste de vos erreurs est encore longue: j'ai corrigé les plus énormes. Je vous invite à venir consulter le site de l'association nationale des AVS : http://unaisse.free.fr/ afin d'avoir des sources sures !

Merci

Moon , ancienne AVS et membre du CA de l'UNAÏSSE


-





Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   formation professionnelle Formation professionnelle
   scolaire Scolaire



Nombreux sont les enfants handicapés que leurs parents souhaitent envoyer à l’école. Toutefois, leur problème de santé constitue un obstacle à leur développement. Actuellement, grâce aux auxiliaires d...