Attaque de requin : un phénomène rare mais omniprésent


Partager




L'attaque de requin constitue un grave danger pour les personnes utilisant la mer pour leur loisir : baignade, plongée sous-marine, croisière en bateau, surf, etc. ou leur gagne-pain : pêche en apnée, pêche au filet, etc. Même si on détecte la présence de requins en mer, les attaques de requin ne sont pas systématiques et on peut même dire qu'elles sont rares et exceptionnelles. Souvent, elles sont occasionnées par l'homme, étant donné que la mer n'est pas notre milieu naturel et que l'on manque de connaissances sur les comportements des requins.



Mais certaines attaques ne sont pas provoquées par l'homme, du moins pas directement car quelque part, certains facteurs sont responsables de ces attaques : nombre de baigneur, l'heure de baignade, etc. Les pays comme les Etats-Unis, l'Australie, l'Afrique du Sud, les eaux néo-zélandaises sont plus touchés par les attaques de requin par rapport aux autres endroits dans le monde. Mais les Etats-Unis, particulièrement la Floride et la Californie, enregistrent le plus grand nombre d'attaques de requin suivis par l'Australie et l'Afrique du Sud. Les attaques de requins, quelquefois mortelles, sont tragiques et nous rappellent les dangers réels qu'ils représentent pour l'homme. L'attaque de requins arrive fatalement quand certaines règles élémentaires ne sont pas respectées par les utilisateurs de la mer comme le respect des heures interdites pour les baignades et les surfs. Pour l'année 2008, cinq personnes ont fait l'objet d'une attaque de requin dans des endroits différents : en Floride, Australie, San Diégo, Mexique et sur la côte Pacifique.


Les quelques études menées par les scientifiques sur cet animal extrêmement dangereux pour l'homme ont fait ressortir quelques observations : l'attaque de requin se déroule entre quatorze et dix-sept heures la météo n'a rien à voir avec les attaques les attaques sont souvent perpétrées par un animal isolé, un requin vagabond plus rusé que les autres souvent le requin ne s'en prend qu'à un seul victime même en présence d'autres nageurs la pollution et les perturbations climatiques seraient aussi un facteur de frénésie pour les requins.


L'année où les attaques de requins ont été les plus meurtrières pour l'homme est sans doute l'année 2001. Cinquante-et-un attaques de requin ont été enregistrées de la Floride à la Virginie durant l'été. Dans certains pays, les requins ne s'attaquent pas seulement à l'homme, ils s'attaquent aussi aux bateaux et à d'autres embarcations. Il existe plusieurs sortes de requins : certaines espèces évoluent dans les eaux peu profondes et boueuses, d'autres sévissent dans les profondeurs et en haute mer. Le requin tigre fait partie des espèces les plus dangereuses pour l'homme car il s'attaque à la fois aux hommes et aux bateaux. L'attaque de ce requin n'est pas due au besoin de se nourrir car il mord juste ses victimes sans arracher de gros morceaux. Le grand requin blanc est impliqué dans la mort de plusieurs personnes en Australie et à Hawaï. Le comportement de ce requin est un peu spécial car il lui arrive d'observer les baigneurs sans les attaquer. Ce côté inoffensif du requin blanc a été exploité par l'homme pour le tournage de plusieurs films à sensation comme 'Les dents de la mer'.
attaque requin


Le requin cuivre et le requin bouledogue font partie des requins évoluant dans les eaux peu profondes, les estuaires et les fleuves d'eau douce. Ils adorent sillonner sur les rivages et s'attaquent souvent aux surfeurs et aux baigneurs. Le requin à peau bleue, avec ses quelques trois mètres de long fait partie des prédateurs du large. Ce requin constitue un danger potentiel pour les plongeurs sous-marins, les pécheurs en haute mer et les naufragés. Le requin mako est très dangereux pour tous les plongeurs. Le requin taureau est le plus inoffensif de cette espèce. Par rapport aux autres requins, rares sont les attaques mortelles du requin taureau enregistrées même si elles existent. Le requin citron quant à lui évolue dans les eaux très profondes, et a fait une dizaine de victimes en Floride. Le requin océanique est rencontré seulement dans les hauts fonds. Il s'attaque le plus souvent aux victimes des catastrophes maritimes ou aériennes. Le spécialiste américain George Burgess envisage de poser des puces électroniques sur des milliers de requins afin de suivre la migration de ces espèces vers les côtes. La mer n'étant pas un milieu naturel pour l'homme, il est indispensable, voire primordial, de respecter quelques règles indispensables avant toute incursion. Les plus importantes restent la sensibilisation et la médiatisation des risques occasionnés par les attaques de requin.

Le Jeudi 18 Décembre 2008 à 14:33
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  animaux, mammifères, poisson Animaux : sauvages ou de compagnie, ils font la
richesse de notre planète



fleche Voir les autres articles commençant par A
 
Articles précédents :
  •  Les trois premiers mois de grossesse : que faut-il savoir ?
  •  Capitale européenne de la culture 2013 : Marseille
  •  Le service civique en France
  •  Modèle de coiffure : comment le devenir ?
  •  Envoi de MMS par internet : comment faire ?

Articles suivants :
  •  Procréation médicalement assistée : c'est quoi ?...
  •  La créatinine : qu'est-ce que c'est ?
  •  Vivre après la mort : est-ce possible ?
  •  Régime miracle : ça existe ?
  •  Aspirateur sans sac : comment ça marche ?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   animaux Animaux



L’attaque de requin constitue un grave danger pour les personnes utilisant la mer pour leur loisir : baignade, plongée sous-marine, croisière en bateau, surf, etc. ou leur gagne-pain : pêche en apnée,...