L'aspartame ferait-il grossir ?


Partager




Substitut révolutionnaire du sucre, découvert il y a maintenant plus de 40 ans (en 1965), l'aspartame a été depuis la seule bouée de sauvetage pour les « interdits » temporaires ou perpétuels de sucre : les patients en diète et les diabétiques. En effet, grâce à sa formule chimique faite de phénylalanine, d'acide aspartique et de méthanol dans une très moindre mesure, l'aspartame offre aux personnes obèses en diète et surtout aux diabétiques la saveur sucrée, dont ils sont strictement privés, avec des calories en moins !



Employé également aujourd'hui pour assaisonner notamment les boissons dites « light », ce produit est entré à l'heure actuelle dans les moeurs des consommateurs. Mais face à cette vulgarisation exponentielle de l'aspartame, plusieurs études scientifiques ont été menées sur des populations cibles et ont démontré l'avènement de très inquiétants symptômes que ces recherches attribuent pour la plupart à ce composé chimique ! Le premier et le principal symptôme attribué à cet édulcorant (que l'on désigne également sous la formule E951) porte sur des syndromes d'obésité ! Cela paraît paradoxal car l'aspartame n'est-il pas exactement employé par les diététiciens pour soigner les victimes d'obésité ! Et pourtant, il semblerait bien que contrairement à ce que l'on pensait jusque-là, l'aspartame fait grossir ! Les rumeurs colportées par le Net sur les différents forums concernés par le domaine avaient déjà pressenti cette accablante information. Mais comment cela se peut-il ? C'est la question à laquelle une étude élaborée a tenté d'apporter une réponse et surtout des explications.


Pour prouver leur soupçon, l'équipe de Mr JH Lavin avait ciblé en 1997 un petit groupe de femmes sous diète dont les unes « s'abreuvaient » au cours de leur repas de boissons édulcorées à l'E951 et les autres seulement de jus naturellement sucrés. Il s'était alors avéré que le groupe d'individus sous régime d'aspartame avait beaucoup plus une propension à manger que l'autre groupe, prouvant ainsi le facteur « obésifiant » de l'aspartame. Cette première étude fut par la suite suivie par une autre étude, américaine cette fois-ci, qui révéla encore mieux ce facteur retors de l'E951.


En effet, l'étude américaine réalisée sur près de 3 000 personnes révéla qu'une grande majorité d'individus normaux au départ et qui buvaient des boissons allégées (light) à l'aspartame pendant un laps de temps assez important avaient vu leur indice de masse corporelle (IMC) croître en flèche par rapport à celui des individus non consommateurs de boissons light. Cette tendance fâcheuse que les scientifiques ont mis à jour s'expliquerait tout simplement par le fait que de par sa composition chimique, l'E951 provoquerait en réalité une réaction en chaîne dont le déclenchement commencerait par un important besoin en hydrate de carbone qui se fait sentir au bout d'une certaine période et induirait la production en quantité importante d'insuline, qui elle-même favorise le stockage de cellules adipeuses dans certaines parties du corps comme les fesses ou les hanches, ce qui expliquerait dès lors la prise de poids. Par ailleurs, en tant que substitut du sucre, l'aspartame accroît l'attirance des personnes en diète ou des diabétiques pour le goût du sucré.
aspartame grossir


Déculpabilisées par le fait de savoir que ce produit leur permet d'avoir les sensations intégrales du goût sucré sans les inconvénients apportés par le sucre, ces personnes n'hésitent plus alors à manger davantage, voire même à abuser des boissons light édulcorées en majorité à l'aide d'aspartame, une attitude qui bouleverse alors aussitôt le peu de progrès qu'elles avaient alors réussi à gagner dans leur cure. L'aspartame est peut-être un substitut du sucre mais il ne constitue pas à lui tout seul le remède miracle à une cure d'amaigrissement. Cela doit toujours s'accompagner d'une alimentation équilibrée et saine. Ainsi, il sera plutôt conseillé de manger « nature », c'est-à-dire de la nourriture sans édulcorant (fruits, miel, yaourt « nature »...) et surtout de boire de l'eau lorsque la soif se fait sentir au lieu de « sauter » sur la première boisson light ! Toutefois, d'autres rumeurs nourries par les résultats de nouvelles recherches effectuées pour déterminer les effets de l'aspartame sur le corps humain incitent une fois de plus à la prudence en ce qui concerne l'E951. En effet, ces études semblent incriminer l'aspartame cette fois-ci à propos de maladies plus graves encore que l'obésité ! Ainsi, il semblerait que ce composé provoquerait pas loin de 92 symptômes d'ordre neurologique dont seraient victimes les consommateurs usuels de ce célèbre édulcorant. Aussi, dans l'attente de la confirmation de ces recherches par les organismes officiels de santé publique, il serait plus sage d'observer une certaine réserve pour les boissons édulcorées.

Le Mardi 04 Novembre 2008 à 10:35
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  santé, nutrition, diététique Santé et diététique


fleche Voir les autres articles commençant par A
 
Articles précédents :
  •  Les fady : quelle est l'origine de cette tradition malgache ...
  •  Modèle-photo : comment devenir modèle photo ?
  •  Théophile Gautier : portrait d'un artiste français du 19ème ...
  •  Tâches brunes : comment lutter contre l'apparition de tâches...
  •  Carole Rousseau : biographie de cette journaliste et animatr...

Articles suivants :
  •  Les traditions de Noël dans le monde
  •  Le groupe Mac Donald's et ses implantations
  •  Le prêt relais : à quoi ça sert ?
  •  Ecrire au Père Noël : comment faire ?
  •  Marie-Claire : beauté, déco, mode, psycho, cuisine... un m...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   dieteticien Diététicien



Substitut révolutionnaire du sucre, découvert il y a maintenant plus de 40 ans (en 1965), l’aspartame a été depuis la seule bouée de sauvetage pour les « interdits » temporaires ou perpétuels de sucre...