Art Abstrait : une forme d'art fidèle au monde sensible


Partager




L' histoire de l'art abstrait trouve ses sources au début du XXème siècle. Cette nouvelle façon de peindre est le fruit de réflexions des peintres sur le monde qui les entoure et sur la façon de représenter ce monde. L'art abstrait s'oppose à la peinture figurative, en cela qu'elle s'attache aux émotions, à la réalité vécue par le peintre par rapport au sujet. Loin de la peinture académique et de ses sujets imposés, l'art abstrait saisit les émotions pour nouer une relation avec le spectateur.



Il pose aussi la question du beau et du laid : les sujets sont saisis sur le vif, laissant place à toute la subjectivité du peintre. Les premiers essais d'art abstraits datent de 1910, par le peintre russe Wassily Kandinsky. Kandinsky misait tout sur la couleur, qui pour lui, avait des effets sur notre perception semblables à ceux produits par des sons. Pour exemple, son oeuvre « Fragment pour composition IV » exposée à la Tate Gallery à Londres, est une musique colorée, c'est-à-dire qu'on peut lire son oeuvre de la même façon qu'on écouterait un morceau de musique. Suite à ces premiers essais, le mouvement cubiste prit de l'essor à Paris. C'est Cézanne qui est à l'origine du cubisme : comment, avec des figures géométriques simples, peut-on arriver à construire des éléments ? Ceci posé, Picasso reprend ce précepte et l'applique à la lettre. Le peintre ne peut prétendre représenter le monde tel qu'il le voit : ce que l'on voit n'est pas figé, c'est en mouvement perpétuel. Le tableau « Violons et raisins » de Picasso illustre cette idée : on voit un violon, mais en plusieurs morceaux, ou plutôt sous ses aspects les plus caractéristiques.


Ainsi, on distingue un archet, des cordes, une silhouette qui nous font déduire que c'est un violon. Cependant, pour deviner qu'il s'agit d'un violon, encore fallait-il pouvoir le connaître : c'est la limite du cubisme. Ses peintres ne peuvent que représenter des objets du quotidien occidental. Bien évidemment, Picasso se fit détester. Des spectateurs ont pu trouver que ses oeuvres étaient des insultes, de vouloir faire croire qu'un objet était ainsi fait.


L'art de Picasso est bien subtil que l'on peut croire : il montre des énigmes, des rébus à résoudre, tout en voulant faire entendre le principal problème du peintre : représenter la profondeur sur une surface plane. Picasso tentait de rendre compte des difficultés inhérentes au travail du peintre, comme les expressionnistes peu avant lui. Cette tendance amena de nouvelles expérimentations. Comme le cubisme s'interrogeait sur la structure, les peintres se sont penchés sur l'architecture, la géométrie. Kazimir Malevitch, peintre russe, peint des formes géométriques, emplies de couleurs primaires. Ces formes représentent ce qu'il a ressenti en voyant le sujet qu'il a peint, et les couleurs sont la persistance rétinienne, l'effet qui perdure après qu'il ait regardé son sujet. Pour Malevitch, c'est la seule manière de rendre compte des sensations, des sentiments qu'il a connu, sans s'attarder sur une matérialité qui serait trop explicite : seul le sentiment en lui-même compte. Au bout de l'art abstrait, se trouve le peintre Salvador Dali, qui sera le chef de file du surréalisme.
art abstrait


L'univers de Dali est constitué d'éléments fantasmagoriques, relevant de rêves, mêlés à des objets « réels », présents dans notre quotidien. Dali pousse à bout les théories de l'art abstrait, en illustrant des choses qu'on ne voit pas (c'est-à-dire issues de rêves) et les mélangeant à des choses que l'on croit voir. Il soulève les problèmes de l'objectivité du peintre, de la représentation. Les images sont construites, et ce qui est représenté n'est jamais la réalité. Allant encore plus loin, Magritte avec son oeuvre célèbre « La trahison des images », montrant une pipe avec la légende « Ceci n'est pas une pipe », démontre avec humour que tout ce qu'on voit est construit. L'art abstrait reste mal apprécié par le grand public, car ses oeuvres ne « représentent » pas des sujets, mais essaient de les faire vivre.

Le Jeudi 30 Août 2007 à 10:48
Article écrit par Brune ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  mouvement artistique, art, cinéma, auteurs, artistes, théâtre, peintres, peinture, style peinture, mouvements artistiques, architecture, musique Mouvements artistiques : tous les styles
artistiques selon les époques



fleche Voir les autres articles commençant par A
 
Articles précédents :
  •  Magasin Darty : entre électro-ménager et électronique, faite...
  •  Cécile de France : une actrice belge pleine de feu et de grâ...
  •  Lifting : une des réponses de la chirurgie esthétique face a...
  •  Caisse d'Epargne : banque mutualiste française d'envergure i...
  •  Georges Pompidou : deuxième Président de la VIième Républiqu...

Articles suivants :
  •  Kylie Minogue : biographie de la chanteuse australienne
  •  Décolonisation : de la colonisatrion à l'accession à l'Ind...
  •  Lady Diana : biographie d'une princesse qui restera dans n...
  •  Française des Jeux : entreprise publique française de pari...
  •  Traité de Maastricht ou traité sur l'Union européenne : c'...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   arts artistes Arts Artistes
   peinture Peinture
   art abstrait Art abstrait



Le début du XXème siècle fut riche en expérimentations artistiques. L’art abstrait marque un tournant important, en mettant en avant la subjectivité du peintre dans son travail. Petit tour d’horizon a...