Arrêter de fumer : méthodes, conseils, pourquoi


Partager




Si fumer c'est une chose, arrêter de fumer est une toute autre affaire. En effet, l'acte constitue une étape difficile à franchir certes mais qui, toutefois, n'est pas impossible à achever. Il existe actuellement bon nombre de méthodes à adopter pour arrêter de fumer, mais les plus populaires sont : l'utilisation des patchs ou timbres, des gommes à mâcher, des cigarettes sans tabac, des pastilles ou comprimés ou encore le Ziban. Constituant principalement des substituts nicotiniques, ces divers produits ont le principal objectif de diminuer l'effet de manque chez les fumeurs.



Ils sont ainsi utilisés pour réduire l'envie de fumer chez ces derniers. L'envie étant la base de la difficulté de l'arrêt du tabac. Constituant l'une des méthodes les plus convoitées pour stopper la cigarette, l'utilisation des patchs ou timbres se base sur un système transdermique. Ces produits, posés à même la peau du fumeur sont utilisés afin de diffuser une dose limitée de nicotine au sein de l'organisme. Les doses transmises sont ensuite diminuées petit à petit, jusqu'à être réduites à zéro. Arrivé à ce stade, le fumeur sera entièrement indépendant. Selon le degré de dépendance de la personne, il existe différents types de patchs. On peut entre autres trouver des patchs de 16 ou de 24 heures, dont les doses de nicotine diffusées peuvent aller de 21 mg à 5 mg. Il est à noter que l'utilisation des timbres ou patchs constitue un véritable traitement anti-tabac, dont la durée peut aller de 2 à 6 mois. Pour plus d'efficacité, le traitement peut parfaitement s'accompagner d'autres substituts nicotiniques comme les gommes à mâcher ou les comprimés. Concernant ces produits, ceux-ci sont également réputés dans le cadre de l'arrêt du tabac.


Pastilles à sucer ou comprimés à avaler, ils sont également consommés à titre de sevrage physique, ayant ainsi l'objectif de diminuer les effets de manque. Ils fonctionnent également en diffusant une certaine dose de nicotine dans l'organisme et, tout comme pour les patchs, les quantités sont réduites au fur et à mesure du traitement. Les pastilles et comprimés présentent le principal avantage d'écarter une envie de fumer soudaine.


En principe, leur consommation doit se limiter à 14 comprimés ou pastilles de 1,5 mg par jour pendant un mois et demi avant d'enchaîner avec 6 pastilles ou comprimés journaliers pendant 7 semaines. Cette dose peut toutefois être sujette à des variations quelconques, selon le degré de dépendance de la personne. Il est aussi à noter que la consommation excessive de ces produits anti- tabac peut entraîner des conséquences graves pour la santé. Ainsi, il est primordial de bien respecter les consignes d'utilisation, au risque de nuire au bon fonctionnement de l'organisme - sans pour autant réussir à arrêter de fumer. Parmi les subtituts nicotiniques les plus utilisés, les gommes à mâcher sont également d'excellents moyens pour arrêter de fumer. Faciles à utiliser, elles se consomment par voie orale à raison de 10 gommes journalières pendant une période de 6 mois avant de passer à 5 gommes par jour pendant 7 semaines. Il est important de noter qu'une gomme correspond à 2 mg de nicotine. Pour ce qui est des cigarettes sans tabac, ces produits ne constituent pas de subtituts nicotiniques. Au contraire, leur utilisation vise à éliminer totalement le taux de nicotine dans l'organisme.
arreter fumer effets


Ces cigarettes n'étant composées que de diverses plantes sans tabac. Le principe de cette méthode consiste à permettre au fumeur de garder son habitude gestuelle. Celui-ci a ainsi l'impression de fumer, sans pour autant consommer de nicotine. En principe, ce traitement dure 13 semaines avec, au programme, 20 cigarettes quotidiennes pendant les 6 premières semaines et 10 lors des semaines restantes. Il est cependant à noter que la fumée de ces fausses cigarettes peut entraîner des conséquences néfastes au niveau de l'organisme. La consultation d'un spécialiste est ainsi de mise avant d'entamer le traitement. Le Ziban quant à lui, connu également sous le nom de Zyban ou Bupropion, vise directement l'élimination de la sensation de manque. Ce produit, particulièrement réputé permet d'inhiber la recapture de la noradrénaline et de la dopamine, programmant ainsi une compensation immédiate du manque ressenti. Efficace, le Ziban peut cependant engendrer quelques troubles chez certains sujets comme l'anxiété, l'insomnie, ou encore des cas de convulsions ou d'épilepsie. Ceci implique l'obligation d'une consultation médicale avant de pencher pour cette option. En principe, le Ziban se consomme à raison de 60 comprimés mensuels. Il est toutefois important de savoir que l'arrêt du tabac ne dépend pas uniquement de ces divers médicaments. Au contraire, ces derniers ne constituent que des compléments, afin de faciliter le détachement à la nicotine. La méthode la plus efficace demeure basée sur la « volonté d'arrêter ». Sans conviction, la fumée restera toujours vainqueur.

Le Jeudi 28 Janvier 2010 à 11:04
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  santé, médecine La Santé


fleche Voir les autres articles commençant par A
 
Articles précédents :
  •  Koreus : jeux, vidéo, actu...
  •  Admission post bac : c'est quoi ?
  •  Dofus : MMORPG en ligne
  •  Maison et Objet : salon annuel en Janvier
  •  Caav : Crédit Agricole Atlantique Vendée

Articles suivants :
  •  Scolinfo : garder le contact avec l'école
  •  Heytens : rideaux, papiers peints... un catalogue bien fou...
  •  Immostreet : professionnel de l'immobilier
  •  Organigramme : définition, création
  •  VistaPrint : cartes visites, calendriers... gratuits




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 1 commentaires pour cet article :

 akimalgé a écrit [31/05/2010 - 18h33] 
akimalgé

moi j'ai arreté de fumer depuis 5 jour,je me sens super bien, je dors bien par contre je bois 3 litre d'eau / jour. incha alah je vais plus refumé, j'ai commencé a 14 ans au lycé et j'ai maintenant 24 ans je vais me marié dans 4 mois incha alah





Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   tabac Tabac



Si fumer c'est une chose, arrêter de fumer est une toute autre affaire. En effet, l'acte constitue une étape difficile à franchir certes mais qui, toutefois, n'est pas impossible à achever. Il existe ...