Aristote : un philosphe grec incontournable !


Partager




Aristote est né à Stagire (Royaume de Macédoine) en 384 avant Jésus-Christ, il était le fils d'un célèbre médecin en Macédoine : Nicomaque. Après avoir passé sa jeunesse dans la province de Stagire, il déménagea avec sa famille afin de rejoindre Pella, la capitale du Royaume de Macédoine. Son père fut par la suite le médecin du Roi Amyntas II, l'aïeul d'Alexandre le Grand. Aristote devient vite proche de Philippe, l'un des trois fils du roi.



Aristote perdit ses deux parents aux alentours de ses dix ans, il continua ses études et décida de venir s'installer à Athènes (en 367 avant J-C) pour compléter son envie de connaissances. Aristote préféra la profondeur de l'enseignement dispensé dans l'académie de Platon au lieu de l'art oratoire enseigné par différents précepteurs. Il fut rapidement remarqué par le créateur de l'académie qui le surnommait : « l'Intelligence ». Aristote, grâce à l'éducation exemplaire de l'académie, devança très vite son maître et intégra même un poste d'enseignant à l'académie de Platon : il avait pour tâche l'éducation des disciples de l'école à l'art de la Rhétorique. Aristote se décida à quitter l'académie afin de rejoindre l'île de Lesbos suite à la mort de Platon et accentué par une vague d'anti-macédonien à Athènes. Il fondit sur cette île une école, où étaient enseignées, les sciences et l'art de la philosophie, il avait d'ailleurs pour élève le futur premier botaniste grec « Théophraste ». Durant les années passées à Lesbos, Aristote analysa la vie de la faune et rédigea un recueil sur « l'histoire des animaux ».


Afin de devenir le précepteur du futur « Alexandre le Grand », Aristote abandonna ses études sur la biologie et inculqua l'art de la rhétorique, de la politique et de la morale à son jeune disciple. Lors du couronnement d'Alexandre, Aristote créa « Le Lycée » à Athènes, afin de concurrencer la fameuse Académie de Platon. Les étudiants de son école étaient surnommés les « Péripatéticiens » soit en grec « les promeneurs » car Aristote effectuait son enseignement au cours d'une longue marche dans des jardins de son établissement.


aristote
Tout en continuant ses études sur la biologie, Aristote mit au point une technique qui consistait à observer tout phénomène avant la réflexion : Il est donc le fondateur de la « Logique » et il instaura la théorie du syllogisme (raisonnement déductif) afin de compléter sa Logique. Le philosophe inventa aussi la Métaphysique, qui est une étude de ce qu'il y a au-dessus et au-delà de l'être et plus simplement c'est une analyse des éléments qui nous entourent.


Conjointement il mit en place une théorie sur la politique : l'homme est un être qui a la vocation de vivre en société et donc dans une société politique, car pour lui seuls Dieu et les animaux n'ont pas le but de vivre en communauté (sauf cas exceptionnel), pour Aristote la nature ne fait rien au hasard, si par exemple les abeilles vivent en société, elles ne possèdent ni le langage ni la pensée (éléments principaux à l'élaboration d'une politique) afin de se détacher du reste des animaux : la reine des abeilles ne gouverne pas car on n'a jamais observé de révolution dans une ruche. La société politique est donc, selon Aristote, propre à l'Homme car il possède un outil primordial à la communication : le langage, afin de discuter et d'établir les lois. Cependant on peut dénoncer quelques idées du philosophe comme par exemple l'esclavage, car Aristote pensait que cet acte n'était pas contre nature mais qu'il y avait plusieurs catégories d'individus, dont des hommes incapables de vivre sans encadrement et d'où la nécessité de maître, idée qui sera par la suite contestée par le philosophe du siècle des Lumières : Jean-Jacques Rousseau. Le philosophe décida de céder son « Lycée » à Théophraste et sa vie prit fin en 322 avant JC à Chalcis (Grèce). Aristote fut donc un acteur majeur dans l'élaboration d'une nouvelle conception de pensée grâce notamment à ses études sur les sciences animales et à l'élaboration de la Métaphysique.

Le Vendredi 30 Mars 2007 à 18:26
Article écrit par Francois ()




fleche Voir les autres articles commençant par A
 
Articles précédents :
  •  Wall Street : place financière inévitable pour combien de te...
  •  La dette publique : qu'est-ce que c'est ?
  •  Jean-Marie Le Pen : le fondateur du front national
  •  Jean Paul Gaultier, de l’excentricité à tout va
  •  Versace, une marque de haute couture de renommée mondiale

Articles suivants :
  •  Ségolène Royal : une femme politique engagée
  •  Hippocrate : le père de la médecine
  •  James Marshall Hendrix, alias Jimi Hendrix
  •  Le PAS ou Prêt à l'Accession Social : c'est quoi ?
  •  Nicolas Sarkozy : Président de la République Française dep...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 1 commentaires pour cet article :

 Mana a écrit [20/09/2007 - 14h26] 
Mana

L' ethique à nicomaque est sans doute l'ouvrage que l'on retiendra la mieux de tout le savoir qu'à transmis Aristote. Sa pensée a bouleversé la philosophie de l'époque. On en peut passer un cours de philosophie sans prononcer le nom d'Aristote... Dans les devoirs de philosophie du lycée c'est une référence qui rapporte des points !




"If you talk to God you're religious. If God talks to you, you're psychotic."



Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   personnages historiques Personnages historiques
   histoire Histoire
   histoire Histoire
   corsaires pirates Corsaires pirates
   esclavage Esclavage



« Passionné par les sciences et tout particulièrement la biologie, Aristote, l’inventeur de la métaphysique fut un philosophe très respecté à son époque et il fut notamment le précepteur et donc la so...