L'ariary : la nouvelle unité monétaire de Madagascar


Partager




L'ariary est la nouvelle unité monétaire de Madagascar depuis 2003. Elle a comme code ISO le sigle MGA. Ce code s'emploie particulièrement dans les opérations internationales. Par ailleurs, dans la vie courante, on se sert du symbole « Ar ». Cette nouvelle unité monétaire vient en remplacement de l'ancien FMG ou Franc malgache à qui l'Etat malgache reproche d'être un signe de dépendance à l'égard des anciens colonisateurs. Le passage à l'Ariary a eu lieu en août 2003 avec l'arrivée au pouvoir du président Ravalomanana.



Toutefois, le passage effectif n'est survenu qu'à partir de l'année 2005. Entre la période de l'officialisation et l'entrée en vigueur effective, tous les utilisateurs ont été invités à pratiquer ou à s'habituer au double affichage des prix. Le remplacement du FMG par l'Ariary n'est en aucun cas perçu comme une nouveauté. En fait, l'Ariary a toujours été présente à Madagascar, en particulier dans les zones rurales où les paysans ont l'habitude de faire leur calcul avec cette unité de compte. L'ombre de cette ancienne monnaie, devenue nouvelle, n'a donc jamais cessé de planer sur la vie quotidienne des Malgaches. D'ailleurs, depuis la mise en circulation de l'ancienne unité monétaire, l'Ariary a toujours eu une équivalence en FMG. Ce dernier, qualifié aussi d'« Iraimbilanja » en malgache, a constamment été l'équivalent de 5 Ariary. Cette valeur est encore valable jusqu'à l'heure actuelle. L'Ariary était également à la base des calculs liés à l'établissement de l'ancien Franc Malgache. Ensuite, il faut rappeler que durant les périodes de Franc Malgache, les pièces de monnaie ont été libellées en Ariary.


Les écritures en Ariary figuraient également sur les billets de FMG et étaient situées juste en dessous de la valeur officielle, même si elles étaient en petite taille. A l'heure actuelle, la nouvelle unité monétaire malgache n'enregistre qu'un léger changement par rapport à son prédécesseur. La plupart des billets d'Ariary mis en circulation sont de simples remplacements des anciennes coupures en Franc Malgache. Il est à noter que la nouvelle monnaie existe en plusieurs billets tels que les 100, 200, 500, 1 000, 2 000, 5 000 et 10 000.


Seul ce dernier, ayant une valeur de 50 000 FMG, est un nouveau billet. Il a un motif composé sur une face par un grand chantier de construction de route et une voie qui mène vers un avenir meilleur et sur l'autre, par une grande figure du « Rova » ou palais royal. Les autres billets d'Ariary sont de simples transformations d'inscriptions et de motifs. Les coupures d'Ariary 5 000, 2 000, 1 000, 500, 200 et 100 sont respectivement des dérivées des 25 000, 10 000, 5 000, 2 500, 1 000 et 500 francs malgaches. En ce qui concerne leurs motifs, ils sont composés principalement des attractions de la grande île avec une petite carte. Par exemple, le motif du billet de 5 000 est formé d'une part par une plage de la baie de Fort-Dauphin, et d'autre part, par deux pirogues « vezo ». Par ailleurs, le billet de 100 Ariary arbore d'une part des images de l'arbre des voyageurs avec un arrière-plan de tsingy et d'autre part, le pain de sucre de Diégo-Suarez. A ces billets s'ajoutent aussi des pièces qui n'ont fait que suivre les autres en circulation avant 2003. Elles sont de 1, 2, 4, 5, 10, 20, 50 Ariary.
ariary


Pour tout savoir sur l'Ariary, il convient de rappeler que cette unité monétaire est héritée de l'époque des royaumes de Madagascar. Autrement dit, elle était déjà en usage avant la fin du XIXe siècle. Cette appellation était dérivée du mot arabe « al rial ». Elle rappelle cette époque au cours de laquelle les trafiquants arabo-musulmans furent les principaux acteurs de commerce avec les royaumes malgaches. Cette période précède la découverte de l'île par les Européens. Ensuite, l'Ariary a continué de subsister jusqu'à la fin du XIXe siècle. En 1896, avec l'annexion de Madagascar par la France, elle disparut de la circulation. Le pouvoir colonial, pour marquer sa domination, a remplacé l'unité monétaire par le Franc français. L'utilisation de ce dernier s'est arrêtée en 1960. Afin d'utiliser avec efficacité la nouvelle monnaie, il est nécessaire de bien faire attention puisque bon nombre de commerçants malgaches communiquent encore leurs prix en Franc Malgache. La prudence est donc de mise !

Le Jeudi 18 Septembre 2008 à 14:36
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Madagascar, voyage, geographie, tourisme, culture Madagascar : à la découverte de la Grande Île


fleche Voir les autres articles commençant par A
 
Articles précédents :
  •  Yamaha YZF 125 R : la nouvelle 125 sport de Yamaha
  •  Mouvement Antifa : d'où vient se mouvement d'opposition enco...
  •  Michael Moore : un réalisateur et écrivain qui dérange...
  •  Main courante : comment et pourquoi déposer une main courant...
  •  Marc Ravalomanana : portrait du président de la République m...

Articles suivants :
  •  Toshiro Mifune : portrait de ce grand acteur, producteur e...
  •  La culture du riz : un art de vivre indispensable
  •  Regarder des films sur Internet : peut-on vraiment télécha...
  •  La province autonome de Fianarantsoa à Madagascar
  •  Star Wars : l'histoire de la guerre des étoiles




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   economie Economie



L'ariary est la nouvelle unité monétaire de Madagascar depuis 2003. Elle a comme code ISO le sigle MGA. Ce code s'emploie particulièrement dans les opérations internationales. Par ailleurs, dans la vi...