Argentine : histoire d'une république de l'Amérique Latine


Partager




Huitième pays par sa superficie s'élevant à 2 766 000 km2 pour presque 40 millions d'habitants, l'Argentine occupe, avec le Chili son voisin, toute la pointe sud de l'Amérique latine, s'ouvrant sur l'Océan Atlantique. Partageant au Nord ses frontières avec la Bolivie, le Brésil, l'Uruguay et le Paraguay, l'Argentine connaît une position idéale dans le continent. La capitale argentine, Buenos Aires, est la ville et le port le plus important du pays, avec 12 millions d'habitants et s'étend sur 203m2.



Les premières traces de population remontent au XIe siècle avant J-C, mais l'histoire véritablement connue de l'Argentine commence avec l'arrivée des colons espagnols. Au contraire des autres régions du sous-continent, la région fut difficilement conquise, et ce à tel point que longtemps, la présence européenne fut résiduelle et consista en de nombreuses poches de populations, laissant de nombreuses populations indiennes libres jusqu'au XIXe siècle ! De nombreux conflits opposèrent les Espagnols aux peuples indiens autochtones, mais le territoire argentin finira par être inclut dans le territoire de la vice-royauté du Pérou. Les Espagnols luttèrent ensuite contre l'ennemi Portugais installé au Brésil tout au long du XVIIIe siècle, puis dut se défendre face aux invasions britanniques au début du XIXe siècle, mettant sur la sellette la vice-royauté toute entière. Sauvée du désastre, ces invasions ont pourtant marqué l'histoire argentine car elle préfigure la volonté d'indépendance du pays. Les idées libérales importées de la Révolution française germent en effet en Amérique du Sud, et les premiers conflits vont naître en 1810 lors de la « révolution de mai » où le conflit naît avec les Espagnols royalistes.


Durant 6 ans, les batailles vont se succéder, et l'espoir demeurer grâce aux campagnes victorieuses de José de San Martin et de Simon Bolivar. L'indépendance sera finalement déclarée le 9 juillet 1816. S'ensuivit une guerre civile qui ravagea le pays durant 40 ans. Des chefs locaux, menant leurs propres armés et gérant chacun des provinces, luttèrent entre eux, chacun se battant pour l'unitarisme ou le fédéralisme du pays. Il faut citer l'un d'entre eux, Juan Manuel de Rosas, qui gouverna Buenos Aires et représenta l'Argentine dans le monde durant cette période.

argentine
Comparé à un tyran à la solde des étrangers, les autres seigneurs de guerres s'allièrent contre sa volonté d'unité du pays, et le battirent en 1852. C'est l'année suivante que l'Argentine accoucha d'une constitution républicaine et fédéraliste, marquant ainsi véritablement la naissance de l'Argentine contemporaine. Un pays qui pourtant continuait toujours sa lutte contre les indiens autochtones... Le pays allait alors entrer dans une période de prospérité, qui allait continuer malgré les coups d'état militaires qui allaient se succéder de 1930 à 1983. Entre temps, le général Juan Peron allait devenir président de la république, tout en devenant très populaire.

Maniant subtilement le populisme et le nationalisme, appuyant les revendications sociales tout en rejetant l'influence américaine et en vénérant les styles politiques de Benito Mussolini et de Franco, Juan Peron dirigea le pays durant 10 années de l'après guerre à 1955. Sa femme, Evita Peron, est connue pour ses actions de charité et son charisme indéniable. Un coup d'Etat le renverse en 1955, et le péronisme devient illégal.

S'ensuit une longue période de coup d'état et d'instabilité gouvernementale, et malgré un retour précaire de Peron en 1973, les militaires contrôlèrent largement la vie politique du pays, spécialement entre 1974 et 1983 où une junte gouverna l'Argentine. Dictature horrible s'il en est, à l'image des autres dictatures d'Amérique du Sud de l'époque : les assassinats, la torture et la répression furent systématisés dans la célèbre opération Condor, élargie à d'autres pays comme le Chili de Pinochet par exemple. On estime le nombre de disparus entre 10 000 et 30 000, sans compter les nombreux kidnappings d'enfants. La junte déclencha notamment la guerre des Malouines contre le Royaume-Uni, en tentant de conquérir des îles côtières appartenant à la couronne d'Angleterre. La défaite argentine après la riposte anglaise fut la cause majeure de la chute de la junte.


La démocratie revint en 1983. Durant tout ce temps, et jusqu'en 2002, l'Argentine connut de graves problèmes économiques, pouvant aller jusqu'à la récession et à 20% de chômage, entraînant de graves manifestations. Le pays, jadis troisième puissance mondiale au sortir de la seconde guerre mondiale, a aujourd'hui retrouvé un semblant de stabilité depuis 2003 et l'avènement du président argentin Nestor Kirchner.

argentine
Pourtant, le pays reste ravagé par sa dette extérieure et un fort taux de pauvreté, ce qui stimule une économie parallèle importante et un refus de l'aide de l'Etat par la population. Le pays connaît une géographie alléchante, avec une côte immense, le plus haut sommet de l'Amérique du sud et des Andes (Aconcagua), la Patagonie célèbre pour ses paysages fabuleux et la Terre de Feu, archipel formant la pointe du continent sud-américain, avec la célèbre ville d'Ushuaia et qui surplombe le dangereux Cap Horn. Le pays mérite donc d'être connu, et ce, bien plus que par sa seule équipe de football nationale, aux couleurs du drapeau argentin bleu ciel et blanc, et de sa légende : Diego Maradona. La grandeur du foot est, en effet impressionnante dans ce pays, surtout pour les matchs de clubs où les passions se déchaînent.

En attendant une telle passion pour l'équipe nationale de Rugby qui est l'une des meilleures au monde également... Pourtant, visiter l'Argentine reste relativement dangereux pour les touristes, qui doivent faire attention aux nombreux vols et au danger de la route. Car en effet, l'Argentine détient un triste record : celui du plus grand nombre de tués sur la route, qui s'élève à 11 000 morts.

Le Jeudi 13 Septembre 2007 à 17:03
Article écrit par Vinou ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  amérique latine, cuba, voyage, voyager, billet d'avion, argentine, chili, brésil, pays Amérique Latine : des pays à découvrir !


fleche Voir les autres articles commençant par A
 
Articles précédents :
  •  Plantes carnivores : certaines plantes peuvent-elles manger ...
  •  Cédric Klapisch : acteur, réalisateur, scénariste et product...
  •  Bricorama : magasin de décoration, de bricolage et de jardin...
  •  PaperPC : le bloc-note numérique par Clairefontaine
  •  Eric Clapton : guitariste émérite de la scène internationnal...

Articles suivants :
  •  André-Marie Ampère : mathématicien et physicien français, ...
  •  Code civil : c'est quoi ?
  •  L'hystérie ou le paradigme des névroses
  •  Yvan le Bolloch : comédien, animateur de télévision et réa...
  •  Camaïeu : vêtements et accessoires de mode pour femme très...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   shopping Shopping
   voyage Voyage
   voyage vacances Voyage Vacances
   billet avion Billet avion
   destinations Destinations



Pays où le football est roi, et peut-être bientôt le rugby, l'Argentine fait partie de ces régions du monde qui reste mal connues. Et pourtant, n'a-t-elle pas été l'un des pays les plus riches du mond...