Appareil respiratoire : schèma de la respiration


Partager




L'appareil respiratoire regroupe tous les organes du corps humain qui participent à la respiration. Chacun de ces organes joue un rôle bien précis dans le processus qui consiste en un échange gazeux entre l'air que l'on inspire et le sang qui coule dans les vaisseaux. L'on mettra l'accent sur le fait que l'action de respirer se fait de manière automatique. L'être humain respire même lorsqu'il n'est pas conscient : pendant le sommeil par exemple. Lorsque le corps est au repos, la respiration ralentit de manière considérable pour atteindre seize inspirations/expirations toutes les minutes.



Concrètement, l'oxygène entre dans le corps humain et il en sort du dioxyde de carbone. L'oxygène est un élément indispensable pour l'organisme humain. Son action sur les nutriments que renferment les aliments consommés permet au corps de produire l'énergie dont il a besoin pour son bon fonctionnement. Les premiers organes qui constituent l'appareil respiratoire sont le nez et la bouche ou plus exactement les cavités nasale et buccale. Après être entré par le nez ou par la bouche, l'air transite par l'épiglotte avant de passer par la trachée, un tube relativement long qui assure la liaison entre le larynx et les bronches. Vient ensuite la carène, un organe qui sépare les deux bronches principales de la trachée. Le diaphragme est quant à lui un muscle fin et résistant situé à la séparation de la poitrine et de l'abdomen. L'air passe également par l'oesophage et par les bronches sans oublier le larynx et le pharynx. L'essentiel de l'échange gazeux qui intervient au cours de la respiration a lieu au niveau des poumons et plus précisément dans les alvéoles pulmonaires. Les poumons font partie des organes vitaux du corps. Un mauvais fonctionnement de cette partie du corps humain engendre une très mauvaise santé.


Lorsque l'on inspire, les poumons se gonflent littéralement, non pas parce qu'ils viennent de recevoir de l'air mais pour permettre à cet air d'entrer. Les poumons se divisent en deux parties à savoir le poumon droit et le poumon gauche. Le poumon droit est constitué de trois lobes. Celui de gauche n'en comporte que deux. Ceci est dû au fait que le poumon gauche doit laisser de la place pour l'organe le plus important du corps humain à savoir le coeur. Si l'on se réfère aux poumons d'un adulte, ceux-ci possèdent une capacité de trois litres d'air.


Pour ce qui est de l'échange gazeux qui se fait au niveau des poumons, celui-ci est assuré par les muscles qui se trouvent au niveau du thorax. L'on soulignera au passage que les poumons ne sont pas des muscles et ne peuvent pas fonctionner de manière indépendante, contrairement au coeur qui en est un. L'on précisera également que l'essentiel du travail de respiration est assuré par le diaphragme. Après un voyage à partir de la cavité nasale et/ou de la cavité buccale et après avoir atteint les bronches, l'air entre dans le poumon droit ou dans le poumon gauche. Les bronches en question se divisent en petites ramifications dénommées les bronchioles qui sont subdivisées elles-mêmes en petits tubes alvéolaires se terminant par un petit sac également dit alvéolaire. L'ensemble de toutes ces ramifications est connu sous l'appellation d'arbre bronchique. Au niveau de chaque sac alvéolaire se trouvent des alvéoles disposées en grappes. Ces dernières renferment une infinité de microscopiques alvéoles, qui se chiffrent par milliers, se trouvant en plein coeur du poumon. C'est à ce niveau que l'oxygène inspiré se déverse dans le poumon en traversant la paroi des alvéoles avant d'être transmis vers les globules rouges.
appareil respiratoire


Après traitement, le dioxyde de carbone qui est considéré comme un déchet gazeux reprend le chemin inverse pour être expiré à l'extérieur du corps. Le processus reprend alors depuis le début et ainsi de suite. Sauf si l'on décide de faire de l'apnée ou si l'on a un problème de santé qui empêche de respirer normalement, l'être humain doit respirer constamment sans jamais faire de pause. Une personne qui manque d'oxygène peut perdre connaissance. Et dans le cas où l'apport en oxygène ne se fait pas dans les plus brefs délais, un drame peut survenir. Tous les organes du corps sans exception ayant besoin d'oxygène pour fonctionner, un arrêt respiratoire peut être fatal.

Le Vendredi 09 Octobre 2009 à 11:07
Article écrit par Caro ()


Cet article est lié aux dossiers suivants :
  asthme, pneumonie, rhinopharingite Maladies respiratoires
  corps humain, anatomie, science, biologie, santé Le corps humain : une anatomie complexe


fleche Voir les autres articles commençant par A
 
Articles précédents :
  •  Balle aux prisonniers : règles du jeu
  •  Bain-marie : définition
  •  La Tour d'Argent : restaurant à Paris
  •  Attention à la marche : jeu télé sur TF1...
  •  Armoire Lit : convertible ou escamotable ?

Articles suivants :
  •  Avion de papier : du pliage à l'origami
  •  Céréales Shreddies : bon petit déjeuner...
  •  Appareil dentaire : transparent, amovible, invisible.. cha...
  •  Armoire à pharmacie : design ou basique
  •  Olivier européen : origine et entretien




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   anatomie Anatomie



L'appareil respiratoire regroupe tous les organes du corps humain qui participent à la respiration. Chacun de ces organes joue un rôle bien précis dans le processus qui consiste en un échange gazeux e...