Antennes-relais : comment cela fonctionne ?


Partager




Dans le domaine de la télécommunication, les ondes ainsi que le principe du réseau cellulaire matérialisent la liaison. Ainsi, à l'image des rayonnements magnétiques existant dans la nature comme la lumière ou les rayons ultraviolets, des ondes sont émises entre récepteurs et émetteurs pour permettre la réalisation de la communication entre les différents acteurs. Les fréquences utilisées sont en permanente croissance allant de 900 à près de 1 800 mégahertz. La raison évidente de cette augmentation des bandes passantes est surtout pour suppléer à leur saturation qui est inévitable.



Il semble que dans peu de temps, elles passeront à 2 450 mégahertz, la fréquence utilisée en général par les fours micro-ondes. Dans le cadre de l'émission et de la réception des signaux, les téléphones portables nécessitent l'implantation en quantité suffisante d'antennes-relais qui ont pour fonction principale le renvoi des signaux vers les récepteurs destinataires et avec une puissance d'environ 400 watts, elles couvrent un rayon plus ou moins important pouvant aller de 1 à 4 kilomètres. Mais, il faut savoir que leur implantation au milieu des agglomérations et trop proche des maisons présente des risques pour la santé des riverains si on se fie à certaines études effectuées sur différents sites . D'où le fait que la loi a mis en place un certain nombre de réglementations afin de régir la pose de ces antennes. Ainsi, l'installation d'une antenne-relais pour la téléphonie mobile doit répondre aux normes établies selon le code de l'urbanisme, de l'environnement et de la télécommunication. La mise en place des poteaux d'une longueur inférieure à 12 mètres et munis d'une antenne inférieure à 4 mètres ne nécessite aucun permis ni déclaration de travaux.


Par contre, pour un chantier de moins de 100 mètres carrés comportant des poteaux et des pylônes de plus de 12 mètres et d'une antenne supérieure à 4 mètres, la déclaration de travaux est requise. Pour les grands travaux excédant les 100 mètres carrés avec la construction de bâtiments, il est nécessaire de demander l'octroi d'un permis de construire en bonne et due forme.


antennes relais
L'obtention d'un permis de construire dépend de l'étude des plans selon la conformité aux normes de l'urbanisme, notamment le respect des distances sanitaires vis-à-vis des établissements scolaires, des centres de soins, etc... qui ne doivent en aucun cas se trouver à proximité, afin d'éviter les risques de maladies engendrées par les ondes. L'implantation des antennes-relais, si précieuses à la communication et à la téléphonie mobile, relève également des prérogatives du maire qui doit s'assurer de leur installation en dehors des sites historiques, des parcs et réserves naturelles, des sites et repaires aériens de l'obtention d'autorisation officielle des propriétaires du terrain utilisé si celui-ci est privé ainsi que le respect des servitudes de passage légales.


Le maire doit aussitôt intervenir en cas d'urgence ou de menace grave, c'est-à-dire, mettre en pratique sa prérogative de premier magistrat de la ville pour prévenir les dommages de santé publique lors de ces installations d'antennes-relais. Afin d'optimiser la réception ainsi que l'émission de leurs signaux, les opérateurs de la téléphonie mobile se trouvent dans l'obligation d'installer un maximum d'antennes-relais. La ville de Paris, par exemple, n'en compte pas moins de 2 250 unités. La législation, afin de lutter contre une éventuelle pollution électromagnétique a décidé d'exiger le respect d'une distance supérieure à 300 mètres entre les lieux d'habitation et l'antenne-relais. Et pourtant, il n'est pas rare d'en voir sur les toits, disséminés ici et là. Mais, il faut noter qu'au pied de ces antennes, les effets du rayonnement sont quasiment nuls. De plus, les lieux d'implantation sont en général rémunérés par les opérateurs, ce qui encourage les propriétaires à accepter leur pose dans leur domaine. La jurisprudence établit qu'en cas d'absence de preuves irréfutables des impacts de la présence d'une antenne-relais sur la santé des riverains, leur implantation dans le respect des dispositions légales sus-citées ne peut être refusée. Il est vrai qu'en dépit des recherches menées jusque- là, aucune conséquence néfaste des ondes engendrées n'a pu être clairement établie en dépit des appréhensions des usagers. Le doute plane donc encore mais en attendant les conclusions de ces études, l'utilisation des antennes-relais est en constante croissance.

Le Vendredi 05 Décembre 2008 à 11:42
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  nouvelles technologies, informatique, electronique, electroménager Nouvelles technologies : des progrès qui nous
facilitent la vie



fleche Voir les autres articles commençant par A
 
Articles précédents :
  •  Emilio Pucci : biographie de ce créateur de mode italien...
  •  La Famille Indienne : un succès du cinéma à la sauce indienn...
  •  Le maquis en Corse
  •  Miley Cyrus : qui est cette jeune artiste qui interprète Han...
  •  Revitaliseur pour maison ou appartement : c'est quoi ?

Articles suivants :
  •  Idée de repas pour les enfants : des idées originales pour...
  •  Wanadoo : histoire d'un des premiers fournisseurs d'accès ...
  •  Lit à baldaquin : comment choisir ?
  •  Crème de jour hydratante : comment choisir la crème qui vo...
  •  Sommeil chez l’enfant : Problèmes, Troubles, Cycles




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 1 commentaires pour cet article :

 Mikare a écrit [18/12/2008 - 12h57] 
Mikare

Article intéressant, riche en informations et qui fait des rappels essentiels. J'ai entendu dire qu'il fallait 24 mois de délai à un opérateur pour installer une antenne ( entre les différentes autorisations, les travaux…) Pouvez-vous me confirmer cette information ? Si c'est vrai, ce délai me paraît suffisamment long pour que l'on ne fasse pas n'importe-quoi.

Par contre vous affirmez "Mais, il faut savoir que leur implantation au milieu des agglomérations et trop proche des maisons présente des risques pour la santé des riverains si on se fie à certaines études effectuées sur différents sites"

Pouvez-vous me donner plus d'indication sur ces études ? Ont-elles étaient validées scientifiquement ? En ce qui me concerne, en faisant des recherches, sur les autorités compétentes, je n'ai pas trouvé de preuve catégorique sur l'existence d'un danger. C'est en tous les cas, ce que l'on peut lire sur le site de l'OMS.
http://www.who.int/features/qa/30/fr/index.html





Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   telecommunications Télécommunications



Dans le domaine de la télécommunication, les ondes ainsi que le principe du réseau cellulaire matérialisent la liaison. Ainsi, à l’image des rayonnements magnétiques existant dans la nature comme la l...