Animaux de compagnie : du chat au furet...


Partager




Un animal de compagnie est, comme on peut aisément le deviner, un animal qui tient compagnie, mais pas uniquement. Il doit être différencié des animaux de production comme la poule que l'on élève pour ses oeufs ou la vache que l'on élève pour son lait. On en parle non comme étant des animaux de compagnie mais plutôt comme des animaux domestiques ayant vécu pendant longtemps aux côtés de l'être humain et que celui-ci a finalement domestiqué. Un animal que l'on a choisi comme compagnon doit bénéficier de la protection de son propriétaire ou de son maître.



Un animal de compagnie en particulier se choisit pour une raison bien précise. La plupart des personnes possédant un animal de compagnie apprécient la présence de celui-ci. D'autres adoptent des animaux pour leur beauté. Il y a également ceux qui le font pour les talents de l'animal en question. L'on peut citer entre autres les oiseaux chanteurs, les oiseaux parleurs ou encore les pigeons voyageurs. En tête de liste des animaux de compagnie les plus courants se trouvent le chien et le chat. Mis à part les animaux de compagnie « classiques », l'on assiste depuis quelques années à l'émergence d'une nouvelle classification d'animaux de compagnie à savoir les NAC ou Nouveaux Animaux de Compagnie. Ceux-ci ont intégré le cercle fermé des animaux tenant compagnie à l'homme à partir des années 1970. Parmi eux, l'on peut citer le lapin ou encore le furet qui ont été domestiqués par les hommes bien longtemps auparavant pour des raisons entre que la « compagnie ». Aujourd'hui, lorsque l'on entend parler de NAC, l'on pense immédiatement aux animaux exotiques venant de pays tout aussi exotiques. L'on mentionnera entre autre le serpent, l'araignée, la salamandre, la tortue ou encore les poissons.


Il est utile de mettre l'accent sur le fait que peu de NAC sont reconnus légalement en France comme étant des animaux domestiques et donc pouvant vivre librement auprès de l'homme. Toute personne souhaitant « adopter » un animal non domestique appartenant à la catégorie des NAC doit justifier d'un certificat de capacité attestant de son aptitude à entretenir cette catégorie d'animaux. Quelle que soit l'espèce d'animal que l'on choisit pour en faire un animal de compagnie, son propriétaire doit en prendre soin.


En plus de lui donner de la nourriture et de l'eau au quotidien, il est également responsable de sa santé. Le propriétaire d'un animal de compagnie doit notamment s'occuper de la vaccination de celui-ci. Il est généralement question du bien-être de l'animal et de ses besoins fondamentaux. Ces derniers sont au nombre de cinq. Concrètement, un animal de compagnie ne doit ressentir aucune douleur, ne souffrir d'aucune lésion et ne présenter aucun signe de maladie auxquels cas il doit immédiatement être soigné. Il ne doit pas être stressé physiquement ou souffrir des intempéries. Un animal de compagnie ne doit pas ressentir un besoin prononcé de faim ou de soif et ne présenter aucun signe de malnutrition. Il ne doit en aucun cas avoir peur. Enfin, chaque espèce d'animal devrait pouvoir exprimer son tempérament naturel et se comporter de la même manière que les autres membres de son espèce. Du point de vue de la loi française, des dispositions spécifiques ont été prises en faveur des animaux de compagnie dès le XIXe siècle. En 1850, la loi Grammont sanctionne toute personne faisant subir des maltraitances à des animaux. La peine peut se présenter sous la forme d'une amende ou d'une peine d'emprisonnement de quelques jours.
animaux compagnie


Une dizaine d'années seulement après la mise en application de cette loi, Napoléon reconnaît la SPA ou Société Protectrice des Animaux comme étant un organisme d'utilité publique. L'année 1976 est marquante pour les animaux qui sont reconnus comme étant des êtres sensibles. Tout propriétaire d'animal de compagnie doit alors proposer des conditions de vie similaires à ce dont profiterait un animal donné dans son habitant d'origine tout en respectant le mode de vie spécifique à l'espèce à laquelle il appartient. 1978 sera l'année de la proclamation de la Déclaration universelle des droits de l'animal réalisée au quartier générale de l'UNESCO basé à Paris. Une dizaine d'année après, la Commission Européenne vote une convention qui apportera un nouveau changement dans la vie des animaux de compagnie. Cette convention porte sur leur protection. À partir de 1989 et ce, grâce à la loi Nallet, les animaux de compagnie se trouvant dans des refuges doivent être gardés deux fois plus longtemps avant que l'euthanasie animale ne soit légalement envisageable.

Le Vendredi 27 Novembre 2009 à 13:42
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  animaux, mammifères, poisson Animaux : sauvages ou de compagnie, ils font la
richesse de notre planète



fleche Voir les autres articles commençant par A
 
Articles précédents :
  •  Droit du salarié en BTP
  •  Show business : définition
  •  Vacances d'hiver : ski pas cher ou au soleil ?
  •  Ulrich Ramé : gardien des Girondins
  •  Contrôle biométrique à Roissy : nouvelle sécurité...

Articles suivants :
  •  Spam : un des fléaux du net
  •  Parler de sexualité avec son enfant ?
  •  Séjour ski et sport d'hiver : vacances, séjour, hébergemen...
  •  Google Maps Navigation : c'est quoi ?
  •  X Factor : émission diffusée en France sur W9...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   animaux Animaux



Un animal de compagnie est, comme on peut aisément le deviner, un animal qui tient compagnie, mais pas uniquement. Il doit être différencié des animaux de production comme la poule que l'on élève pour...