Angela Merkel : chancelière de la République Fédérale d’Allemagne


Partager




Angela Merkel, l'actuelle chancelière allemande est loin du temps où Helmut Kohl la surnommait « la gamine ». Bien connue aujourd'hui pour être à la tête de la nation allemande, son parcours politique commence par une biographie ancrée dans l'histoire de l'Allemagne. Angela Merkel, fille de pasteur et d'une institutrice, est née en Allemagne de l'Ouest en 1954, à Hambourg. Quelques mois plus tard, sa famille déménage à Templin. Cette petite ville de l'ancienne RDA verra grandir Angela Merkel.



Désireuse de faire des études, elle devra se joindre aux Jeunesses communistes, condition sine qua non pour étudier dans l'enseignement supérieur. Angela Merkel part donc étudier dès 1974 à Leipzig. En 1977, elle épouse son premier mari, Ulrich Merkel. Mais cette union ne perdurera pas. Angela Merkel divorcera, en effet, en 1982 mais gardera le nom de son ex mari. En 1986, Angela Merkel devient la seule et unique femme en la qualité de chercheuse à l'Académie des Sciences de l'Allemagne de l'Est durant trois années. Par la suite, elle sera porte-parole du dernier premier ministre de la RDA, à savoir Lothar de Maizière. Jusque alors, aucune femme ne s'était démarquée en politique allemande et Angela Merkel est loin de s'arrêter. Motivée par sa détermination à ce que l'Allemagne soit réunie, sa carrière prendra un tournant sans précédent à la chute du mur de Berlin. 1990 sera l'année qui marquera son élection en tant que députée sous le parti de l'Union chrétienne-démocrate (CDU), malgré les tendances de gauche avec lesquelles elle a été élevée. Helmut Kohl la soutient et elle deviendra la plus jeune ministre de toute l'histoire du pays à l'âge de 36 ans.


Elle s'occupe alors du portefeuille de la Condition Féminine en 1991 et celui de l'environnement en 1994. Angela Merkel se remarie en 1998 avec Joachim Sauer, professeur de chimie à l'Université. L'ascension d'Angela Merkel n'est toutefois pas sans ombre au tableau. Une affaire de corruption, connue sous le nom de « l'affaire des caisses noires » du CDU éclate en 2000. Edmund Kohl, alors soupçonné dans ce scandale perd le soutien d'Angela Merkel qui n'hésite pas à réclamer son départ. Angela Merkel doit réorganiser le parti et elle obtiendra alors le surnom de « Mère Courage ».


angela merkel
2003 sera également l'année de toutes les attaques contre Angela Merkel puisque cette dernière soutient la guerre en Irak. Mais, contre toute attente, une femme protestante, originaire de l'Allemagne de l'Est dont le parti est la CDU (à l'origine, ce parti est défendu par des hommes catholiques originaires de l'Allemagne de l'Ouest), remporte néanmoins le scrutin du 18 septembre 2005. 1% seulement des voix la sépare du candidat socialiste démocrate, Gerard Schröder. Après un bras de fer sans précédent, Angela Merkel remporte les élections et sera à la tête du pays en novembre 2005. Elle devra, toutefois, céder au SPD (Parti Social Démocrate), 16 postes ministériels. Depuis son accès au pouvoir, Angela Merkel n'a cependant pas assez pris en main, au goût de certains, les problèmes internes du pays, s'attaquant davantage aux problèmes de politique extérieure.


Elle est ainsi intervenue à Moscou, réclamant le règlement politique de la Tchétchénie. Sans oublier son désir de fermer la prison de Guantanamo, à Cuba, dans laquelle il est dit que des terroristes présumés seraient enfermés, malgré son envie d'obtenir de meilleures relations avec les Etats-Unis. Mais alors que l'Allemagne doit faire face à un taux de chômage de 12 % et à une faible croissance de 1,5 %, bien qu'elle reste la puissance économique de l'Europe, l'Allemagne porte le surnom de « malade de l'Europe ». Beaucoup attendent alors encore du changement dans ces domaines. Angela Merkel, malgré tout, depuis son accession au poste de chancelière voit sa cote augmenter de façon fulgurante, alors qu'il fut un temps où les Allemands la comparait à Margaret Thatcher en la surnommant « la demoiselle de fer ».

Le Jeudi 26 Avril 2007 à 10:01
Article écrit par missharper ()




fleche Voir les autres articles commençant par A
 
Articles précédents :
  •  Mathilde Seigner : une actrice pas comme les autres !
  •  Jean Racine : un poète et dramaturge au destin tragique
  •  L'assurance habitation : protégez votre habitat des risques ...
  •  Andy et Larry Wachowski : deux réalisateurs de génie
  •  Fender : le fabricant de la guitare TeleCaster et de la Stra...

Articles suivants :
  •  Carthage : visitez la banlieue huppée de Tunis et cité la ...
  •  Zazie ou Isabelle de Truchis de Varennes
  •  Maquillage : comment réussir son maquillage ? Quelques ast...
  •  Coldplay : les « Scientist » du rock
  •  Peaux sensibles : quelques astuces pour les peaux sensible...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   politique Politique
   ambassades et consulats Ambassades et consulats
   anarchisme Anarchisme
   news anarchiste News anarchiste
   organisations anarchistes Organisations anarchistes



A la tête de la nation allemande depuis novembre 2005, Angela Merkel s'impose comme étant la première dirigeante féminine du pays. On est loin, cependant d'imaginer quel a été concrètement son parcour...