Allergie au pollen : comment la prévenir ?


Partager




On compte de nos jours des milliers de cas d'allergie au pollen. Ainsi, si vous souhaitez connaître un peu plus les origines et tout ce qui concerne cette intolérance, cette partie répondra à vos questions. Les origines de l'allergie au pollen même si elles sont diverses peuvent être cernées et les traitements de prévention s'avèrent efficaces s'ils sont entrepris à temps. Sinon, l'allergie au pollen entraîne souvent d'autres maladies, comme l'asthme ou la conjonctivite.



Plutôt facile à déceler, il est essentiel de ne pas négliger les petits signes qui accusent cette maladie, afin de prévenir les conséquences qui peuvent parfois être importantes. L'allergie au pollen est également désignée par le terme médical « pollinose ». Cette maladie est provoquée par une intolérance de pollen et sachez qu'il existe deux sortes de pollen : le pollen allergique et le pollen inoffensif. Prenons d'abord le cas du pollen allergique, on le rencontre dans les étamines et il est éparpillé par l'air ou par certains insectes. Les symptômes qui dénoncent absolument une pollinose sont le rhume des foins, l'asthme, ou encore la conjonctivite, des symptômes qui peuvent survenir au même moment chez un même sujet. En outre, si le pollen suscite une intolérance chez des sujets de différents pays, c'est pour l'unique raison que les grains de pollen sont transportés et éparpillés par le vent et en plus grande quantité durant une journée. Comme nous l'avons cité plus haut, il est essentiel de savoir qu'il existe également un pollen inoffensif.


Les pollens allergiques sont ceux qui sont plus particulièrement répandus par le vent, par contre, le pollen que l'on trouve par exemple sur les pins sont inoffensifs et ceux qui sont spécialement déplacés par les insectes suscitent également moins de réactions chez les humains. Voyons à présent comment les pollens allergiques sont classés par les spécialistes dans trois principales catégories de pollens. Premièrement, il y a les pollens que l'on retrouve dans les grains des plantes fourragères, comme l'ivraie, la flouve ou le pâturin des prés.


allergie pollen
Deuxièmement, il y a les pollens que l'on retrouve sur les bouleaux, les noisetiers, les châtaigniers, les oliviers, les cyprès ou encore les saules, en somme, sur les familles d'arbres suivantes : les bétulacées, les fagacées, les cupressacées et les salicacées. La troisième catégorie est celle des pollens que l'on retrouve sur les herbacées comme le plantain, les urticacées comme le pariétaire, les polygonacées comme l'oseille, les chénopodiacées comme l'amarante, puis les composées comme les pâquerettes, les chrysanthèmes, les marguerites et les pissenlits. Un sujet allergique au pollen présente le plus souvent les symptômes suivants : des éternuements incessants, précédant le déversement d'un fluide de couleur claire, ses parties nasales sont fréquemment encombrées surtout durant son sommeil. Des démangeaisons au niveau du nez, du palais ou des yeux peuvent également être détectées.



Relativement à la vue, la lumière du soleil pour certains sujets peut s'avérer aveuglante. Ensuite, le sujet présente des maux de tête, des brûlures au niveau du pharynx, une fatigue importante et enfin son odorat et son goût se trouvent diminués. Par ailleurs, ces symptômes se réitèrent chaque année, à la même période et dans les mêmes situations (relativement à l'environnement). En ce qui concerne le traitement de l'allergie au pollen, il est conseillé de consulter son médecin dès que l'un de ces signes incommodants se reproduit assez fréquemment.


Votre médecin vous prescrira éventuellement un traitement de prévention à partir du moment où vous pourriez plus tard vous trouver dans un environnement où le pollen est présent en grande quantité. Le moindre de ces symptômes n'est en aucun cas à négliger, autrement la pollinose est susceptible de se transformer en asthme, une grave maladie dont le traitement s'avère encore plus conséquent. Autrement, sachant que le pollen est très présent dans le sud du pays durant le mois de décembre, dans le nord pendant les mois de janvier et février, et notamment dans presque toute la totalité du pays durant les mois de mai et juin, on peut avancer ces derniers conseils afin de prévenir une crise d'allergie au pollen.
allergie pollen


Durant un déplacement en voiture, gardez vos vitres remontées si vous tondez votre gazon, fermez les ouvertures de votre maison puis, par un temps de vent, portez des lunettes de soleil et un cache-nez et consultez le calendrier des pollens avant de partir pour un long déplacement afin de prendre les décisions nécessaires. Pour conclure, n'oubliez pas qu'un sujet présentant par exemple une allergie aux bétulacées (bouleaux, noisetiers) présente une forte probabilité d'éprouver également une allergie aux aliments tels que la pomme ou la poire. Notez enfin que les sports en salle sont absolument praticables pour un sujet atteint de la pollinose, à condition bien évidemment, de respecter comme il se doit, la prise d'antihistaminiques prescrites par le médecin.

Le Samedi 15 Novembre 2008 à 09:05
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié aux dossiers suivants :
  medecine douce, medecine parallele Médecine douce et médecine parallèle
  santé, médecine La Santé


fleche Voir les autres articles commençant par A
 
Articles précédents :
  •  TV sur PC : comment faire ?
  •  Bas nylon et collants : un détail qui révèle la féminité...
  •  Frank Costello : un des plus grands mafieux du 20ème siècle...
  •  Radiateur bain d'huile : comment choisir ?
  •  Taux de cholestérol : comment savoir ce qui est bon et mauva...

Articles suivants :
  •  Basile Boli : La légende de l'OM surnommé Basilou ...
  •  Martti Ahtisaari : homme politique finlandais ayant reçu l...
  •  Le Super-Etendard : célèbre un avion de combat français...
  •  Concombre : allié de votre santé mais aussi de votre beaut...
  •  L'érable : meilleur des sucres qui nous offre d'autres ato...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   sante Santé
   allergie Allergie
   allergologie Allergologie



On compte de nos jours des milliers de cas d’allergie au pollen. Ainsi, si vous souhaitez connaître un peu plus les origines et tout ce qui concerne cette intolérance, cette partie répondra à vos ques...