Aliénor d'Aquitaine : biographie


Partager




Petite fille de Guillaume IX le Troubadour et de Aymeric 1er de Châtellerault, fille du Duc d'Aquitaine Guillaume X et d'Aénor de Châtellerault, Aliénor d'Aquitaine, dit également Éléonore de Guyenne, était l'une des premières femmes ayant joué un grand rôle dans le monde de la politique. Elle a été successivement duchesse d'Aquitaine, reine de France et reine d'Angleterre. Elle est née en 1122 ou en 1124, mais la date et le lieu précis de sa naissance restent encore un mystère. Elle est morte le 31 mars ou le 1er avril 1204 à Poitiers.



Son premier pas dans le monde de la politique remonte en 1137, l'année où elle se marie avec le roi de France Louis VII et lors de laquelle son père décède. Elle devient alors duchesse d'Aquitaine. Aliénor d'Aquitaine passe son enfance dans la poésie et dans la noblesse. Dès sa naissance jusqu'à son premier mariage, elle réside dans une cour féodale d'Aquitaine où elle apprend à devenir une femme raffinée et cultivée. Pendant plusieurs années, elle apprend le latin et la littérature, sans oublier la musique et la chasse. Elle y apprend également à monter à cheval. Étant méticuleusement raffinée, l'éducation qu'elle reçoit au cours de son enfance cultive en elle un patriotisme ardent, aux côtés de la délicatesse dont elle a toujours fait preuve. À peine âgée de 15 ans, Aliénor d'Aquitaine se marie avec le roi Louis VII et sort de la cour féodale. La célébration a lieu à Bordeaux le 25 juillet 1137, avec de grandes festivités de plusieurs jours au palais de l'Ombrière. Après la mort du père d'Aliénor et celle du roi Louis VI le Gros, le couple hérite du trône. Pendant son règne en tant que reine de France, Aliénor d'Aquitaine donne naissance à deux filles, dont Marie en 1145 et Alix en 1150.


Marie épousera Henri 1er de Champagne, quant à Alix, elle sera la femme de Thibaud V de Blois. À part son rôle d'épouse et de mère de famille, Aliénor s'occupe également de la gestion du royaume dans plusieurs secteurs. Non seulement elle joue le rôle de conseillère auprès de son mari, mais elle s'aventure également dans les prises de décisions en solitaire. Plusieurs changements sont apportés lors de la période du règne de Louis VII et d'Aliénor d'Aquitaine. Ces changements suscitent différentes critiques dans le royaume car le couple a pris des décisions irréfléchies.


alienor aquitaine
Si l'on ne cite que le fait d'exiger aux habitants la livraison leurs fils et leurs filles en otage ou encore le fait de se lancer dans une expédition presque aveugle en 1141 dans le but de conquérir Toulouse. En 1147, la deuxième croisade est lancée par le pape Eugène III. Aliénor d'Aquitaine y participe avec ferveur aux côtés de son mari, du troubadour Jaufré Rudel et d'une escorte de plusieurs épouses de croisés. Non seulement la croisade fut un échec, mais elle engendre également des conflits au sein du couple royal, Aliénor étant soupçonnée d'infidélité. En 1152, le mariage est annulé. Belle, jeune et déterminée, Aliénor d'Aquitaine décide de poursuivre sa voie et devient, le 18 mai 1152, l'épouse du futur roi Henri II d'Angleterre. Le couple est couronné roi et reine par l'archevêque de Cantorbéry, Thibaut du Bec, le 19 décembre 1154.


Durant son mariage avec le roi Henri, Aliénor se prive du rôle politique qu'elle jouait auprès de son premier mari, Henri II le considérant plus comme une épouse et une mère de famille plutôt que comme une femme politique. En treize ans, elle met au monde huit enfants, dont cinq fils et trois filles. Guillaume Plantagenêt est né en 1153, Henry en 1155, Mathilde en 1156, Richard en 1157, Geoffroy II de Bretagne en 1158, Aliénor en 1161, Jeanne en 1165 et Jean dit Jean sans Terre en 1166. Ce dernier deviendra roi d'Angleterre en 1199. En tant que reine d'Angleterre, Aliénor ne nage pas dans le bonheur. Au contraire, elle se retrouve avec un mari non seulement infidèle mais qui ne la laisse prendre aucune décision. En 1173, elle essaie de contrer son mari en poussant ses fils à se soulever mais elle se fait capturée rapidement. Elle est alors emprisonnée jusqu'à la mort de son mari. Son fils Richard Coeur de Lion, succédant ce dernier au trône, la libère le 6 juillet 1189. C'est seulement en 1200 qu'elle se retire à l'abbaye de Fontevraud à Poitiers, où elle meurt en 1204. Aliénor d'Aquitaine a su graver son nom dans l'histoire. Aujourd'hui encore, sa vie est contée dans de nombreuses oeuvres artistiques. Si l'on ne cite que les romans « Le lit d'Aliénor » de Mireille Calmel et « La Reine Aliénor, duchesse d'Aquitaine » de Félix Magne ou encore le film « Le Lion en hiver » d'Anthony Harvey.

Le Samedi 08 Août 2009 à 09:45
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié aux dossiers suivants :
  histoire Histoire : toutes les pages de l'histoire
  Personnages historiques, histoire, société, sciences, politique Personnages historiques : qui sont-ils ?


fleche Voir les autres articles commençant par A
 
Articles précédents :
  •  Yasmine Belmadi : acteur français d'origine algérienne...
  •  La radiesthésie : c'est quoi ?
  •  Vercingétorix : allié puis rival de César...
  •  Marie Antoinette : qui était-elle ?
  •  Lait de chevre : comme le lait de vache ?

Articles suivants :
  •  Mariage musulman : les conditions requises
  •  Dagobert : qui était le Roi Dagobert ?
  •  Diane de Poitiers : biographie
  •  Fennec : le renard des sables du Sahara devient un NAC
  •  Pavot : de Californie, d'Islande... comment s'y retrouver ...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   personnages historiques Personnages historiques



Petite fille de Guillaume IX le Troubadour et de Aymeric 1er de Châtellerault, fille du Duc d'Aquitaine Guillaume X et d'Aénor de Châtellerault, Aliénor d'Aquitaine, dit également Éléonore de Guyenne,...