Alessandro Volta : physicien italien et inventeur de la pile électrique


Partager




De noble lignée, né en 1745 à Côme, Alessandro Volta, pouvait attendre de naissance comme ses pairs, puissance, honneurs et fortune considérable. Mais ses parents trahis par le sort étaient bien en mal de fournir autre chose qu'un illustre nom à leur rejeton. La nature par hasard ou caprice permit à ses géniteurs un legs bien plus rare et précieux que l'argent; une fulgurante intelligence qui portera toute sa vie leur fils et le conduira à rejoindre, à tout jamais, le panthéon des grands hommes de science.



Au collège, grec, latin, rhétorique lui sont enseignés avec la dureté coutumière des jésuites qui surent par leurs méthodes se faire détester même du commode Rousseau. Versificateur virtuose, il su, par ses poèmes exaltant la nature, impressionner ses professeurs au point qu'ils lui proposèrent de rejoindre leur confrérie. Effrayé sans doute par l'étroitesse d'esprit des ses mentors ou par la perspective d'une vie de privation, Alessandro Volta refusa et réserva son génie a la science qui le rendit célèbre. Un intérêt, qui l'avait déjà tout jeune conduit à rédiger un traité en latin sur le «fluide électrique » le pousse à étudier plus avant cette force mystérieuse qui intriguait déjà tant le savant américain Benjamin Franklin. Grâce à des expériences menées sur les bouteilles de Leyde, ancêtres de nos condensateurs, formés de deux surfaces conductrices séparées par une paroi de verre, Alessandro Volta précise ses idées sur l'électricité. Cette étude le pousse à inventer deux dispositifs ingénieux.


L'électrophore servant à produire et accumuler des charges électriques et l'électromètre appareil mesurant précisément le potentiel électrique dans une unité maintenant célèbre, le volt, ainsi nommé en son honneur. Ses succès expérimentaux lui valent en 1775 une place de professeur de physique à l'école de Côme. Amoureuse de la nature et des grands espaces, la sensibilité de Volta s'heurte très vite à la rigidité des moeurs du corps professoral.


Mélancolique et ennuyé, le jeune homme fait de longues promenades en forêt et passant devant un marais il s'interroge sur la nature des miasmes qui s'en échappent. Ce gaz putride flottant au dessus des eaux c'est le méthane !! Méditant sur cette nouvelle découverte, il met au point dans la foulée l'eudiomètre à eau destiné à l'analyse de l'air. Sa renommé s'étoffant Alessandro Volta rencontre les grands esprits scientifiques de son siècle. En 1779, Pavie lui consacre une chaire de physique expérimentale où pendant plus de vingt ans son activité fébrile, entrecoupée de voyages en Europe produit encore de nouvelles inventions comme l'électromètre sensible à brins de paille. Mais il semble qu'une des propriétés première du génie est d'attirer l'envie et la foudre des venimeux aussi se vit il accusé dans les journaux de négliger les jeunes esprits sous sa tutelle. Néanmoins bientôt, allait naître plus qu'une invention, une révolution changeant à tout jamais la face de la science et revêtant encore aujourd'hui une importance telle que nous nous pourrions nous en passer. En effet, Volta s'intéresse aux expériences de Galvani sur l'électricité animale.
alessandro volta


Celui-ci relit des sections de nerfs de grenouille grâce à des couples de fils métalliques puis étudie les variations du « flux animal » que cause les changements d'alliages de l'épissure nerveuse. Fort de ses expériences, Galvani, pense trouver l'origine de l'influx électrique dans le corps même de la grenouille. Alessandro Volta entre en guerre contre ce postulat et affirme quand à lui que c'est l'interaction entre les deux métaux plongés dans un milieu humide qui produit l'influx électrique excitant les nerfs de l'amphibien. De cette conclusion allait naître, la pile, tirant son nom de l'empilement de duos de rondelles cuivre, zinc séparés par des disques en tissus imprégnés d'une solution acide. Cette découverte produisit un effet énorme sur le monde qui ne tarda pas à couronner d'honneurs le génie. L'empereur d'Autriche le nomme professeur de philosophie à Padoue, Napoléon Bonaparte renchérit en le nommant comte et sénateur du royaume d'Italie, la docte Royal Society le décore de la médaille de Copley, maintenant encore un euro porte son effigie... Qui sait de quelles gloires se serait encore nourrit la biographie d'Alessandro Volta si la mort n'était venue le faucher à Côme en 1827.

Le Mardi 18 Septembre 2007 à 09:05
Article écrit par Carcarax ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Science, biologie, invention, scientifiques, histoire, physique Science : un vaste ''ensemble de connaissances''


fleche Voir les autres articles commençant par A
 
Articles précédents :
  •  Sébastien Chabal : le rugby-men préféré des Français...
  •  Devenir gendarme : comment entrer à la gendarmerie nationale...
  •  Agences de voyages : histoire et rôle d'un établissement au ...
  •  Christophe Maé : « On s'attache » très facilement à sa voix ...
  •  Les phobies ou névroses phobiques

Articles suivants :
  •  Andy Warhol : pionnier du mouvement Pop Art
  •  Xavier Emmanuelli : Médecin et homme politique français ép...
  •  La Baule : sept kilomètres de plage pour l’une des station...
  •  Nokia : leader mondial de la construction de téléphones po...
  •  Dominique Strauss-Kahn : homme politique et membre du part...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   sciences Sciences
   sciences physiques Sciences Physiques



Portrait d'un génie de la physique qui su d'une invention majeure bouleverser son époque et la notre. En effet que serait le monde moderne sans l'électricité ? Volta en mettant au point sa pile permit...