Alcool au volant


Partager




Alcool au volant, le bilan est grave
Taux d'alcool dans le sang
Trois façons de determiner le taux d'alcoolémie
Taux d'alcoolémie toleré


De nos jours, la conduite sous l'emprise de l'alcool présente un bilan sombre et surtout alarmant



En effet, elle constitue la source des accidents mortels à 34 %. Durant le week-end, elle est à 50 % responsable des pertes de vie humaine.



En été, les jeunes de 18 à 24 ans constituent la grande majorité des victimes lors des accidents mortels de la route, dont l'alcool au volant est la cause à 42 %. Ces statistiques, révélatrices des conséquences néfastes de l'abus d'alcool, n'atteignent pas que les personnes dépendantes, puisque 85 % des responsables des accidents mortels sont des consommateurs occasionnels.

Au moment de prendre le volant



Au moment de prendre le volant, c'est le taux d'alcool dans le sang, ou l'alcoolémie, qui définit pour chaque personne son aptitude ou son incapacité à conduire régulièrement. Agissant principalement sur le système nerveux central, l'alcool provoque chez l'être humain, dès qu'une certaine dose est dépassée, dans un premier lieu, le rétrécissement du champ visuel et l'altération de l'appréciation des distances ou des grandeurs en général. Un autre effet physiologique sur le sujet qui a bu de l'alcool sera la diminution de ses réflexes, qui se combine dangereusement avec la surestimation de ses capacités, due à l'effet euphorisant de ce liquide.


En outre, il ne faut pas oublier une probable perte de mémoire et un éventuel manque d'attention, comme l'omission de la ceinture de sécurité, exposant ainsi le concerné à des risques supplémentaires. En prévention de l'alcoolémie excessive au volant, la règlementation française fixe le taux légal à 0,5 gramme d'alcool par litre de sang, ou 0,25 milligramme par litre d'air expiré, au-delà duquel la conduite est interdite.


A titre indicatif, cela équivaut approximativement à la consommation d'un huitième de litre de vin, ou d'un quart de litre de bière, ou encore de trois centilitres de whisky à 40°. Ce seuil peut varier d'un pays à l'autre, comme pour le Canada et le Royaume-Uni, il est de 0,8 g/l de sang, ou pour la Suède de 0,2 g/l.

Dans l'Hexagone, il existe trois types d'évaluation de l'alcoolémie



Le premier est l'alcootest, ou l'éthylotest, qui consiste à analyser par un indicateur coloré l'air expiré. Avec cette méthode, la teinte obtenue à la suite de l'oxydation de l'alcool par le dichromate de potassium permet de quantifier le taux d'alcool à contrôler. Le deuxième type est l'analyse de l'air alvéolaire expiré, au moyen d'un éthylomètre électronique équipé, soit d'un détecteur semi-conducteur, soit d'une cellule à émetteur infrarouge. Ces deux technologies sont respectivement basées sur la mesure de la résistivité du conducteur et la comparaison des changements de hauteurs d'ondes envoyées par l'émetteur. Et le dernier moyen de contrôle est la prise de sang, suivie de l'analyse du taux plasmatique.
alcool au volant


La procédure d'évaluation débute par l'alcootest, considéré comme le contrôle 'de routine', lequel aboutira, en cas de test positif, à l'usage de l'un des deux derniers procédés, pour apport de preuve de l'alcoolémie excessive. Notons que, dans d'autres pays, l'évaluation commence par le contrôle comportemental, dont le but est de détecter visuellement des troubles d'équilibre ou d'appréciation des distances. Il s'exécute concrètement par des exercices physiques, comme tenir pendant un certain temps sur une jambe, marcher le long d'une ligne sur une certaine distance, ou se toucher le nez les yeux fermés. Concernant les sanctions encourues par suite d'une alcoolémie excédentaire, celles-ci sont échelonnées en fonction de la gravité du délit.

Le plus bas degré correspond à un taux compris entre 0,5 et 0,8 gramme



Le plus bas degré correspond à un taux compris entre 0,5 et 0,8 gramme inclus par litre de sang, fixant la sanction à une amende forfaitaire de 135 euros et la perte de six points du permis de conduire. Par contre, si le taux d'alcool est supérieur à 0,8 g/l de sang, la loi inflige au contrevenant un emprisonnement de deux ans et une amende de 4 500 euros, plus la perte de six points du permis de conduire. Notons que pour les deux degrés de gravité cités précédemment, en cas de comparution devant le tribunal, suite à une contestation de l'amende forfaitaire ou par décision du procureur de la République, la peine peut s'alourdir par une suspension allant jusqu'à trois ans, sinon l'annulation du permis de conduire. Il convient également de savoir que le refus de se soumettre à un test d'alcoolémie se traduit directement par un délit du second degré condamné aux mêmes sanctions déjà évoquées. Enfin, distinguons deux cas spéciaux qui aggravent la situation de l'auteur d'un acte délictueux. Le premier est la consommation de stupéfiant, associée à celle d'alcool à un taux prohibé, pour lequel la sentence débouche à trois années d'emprisonnement et 9 000 euros d'amende. Le second cas est la provocation d'un accident par un conducteur, dont l'alcoolémie dépasse le taux légal. Si cette éventualité occasionne la blessure grave d'un autre usager de la route, la durée d'emprisonnement sera fixée par le tribunal et l'amende sera portée à 30 000 euros. Si, par malheur, l'accident provoque un décès, le fautif sera passible d'une incarcération pouvant atteindre 10 ans et d'une amende allant jusqu'à 150 000 euros.

Le Mardi 13 Novembre 2012 à 17:53
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  auto moto Auto Moto


fleche Voir les autres articles commençant par A
 
Articles précédents :
  •  Chrysler 200C EV
  •  Ma voiture émet de la fumée noire, de la fumée bleue, de la ...
  •  Ampoules à LED pour voiture
  •  Kit admission, pour un moteur en bonne santé
  •  Contrôle antipollution, les points de contrôle anti-pollutio...

Articles suivants :
  •  Peugeot Boxer, le roi des utilitaires
  •  Certificat de cession de véhicule
  •  Nouvelle Audi A3
  •  Hyundai ix55, le Veracruz européen
  •  Le Solar Taxi, la voiture 100% solaire n'est plus une fict...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   alcool Alcool



De nos jours, la conduite sous l'emprise de l'alcool présente un bilan sombre et surtout alarmant. En effet, elle constitue la source des accidents mortels à 34 %. Durant le week-end, elle est à 50 % ...