Affaire Dreyfus en France : entre antisémitisme, espionnage et erreur judiciaire


Partager




La victime de scandale, qui se déroule sur fond de Troisième République, est le capitaine Alfred Dreyfus, un Juif d'origine alsacienne. À la fin de l'année 1894, ce polytechnicien est accusé d'avoir livré aux Allemands des documents secrets. Pendant les deux mois précédant le procès, la presse se déchaîne. La Libre Parole, L'Autorité, Le Journal, Le Temps racontent toute la vie de Dreyfus, l'enrichissant de mensonges. Le 22 décembre, le verdict tombe, à l'unanimité des sept juges. Malgré la fragilité des preuves, Alfred Dreyfus est condamné pour trahison « à la destitution de son grade, à la dégradation militaire, et à la déportation perpétuelle dans une enceinte fortifiée ». Condamné au bagne à vie, il est déporté en Guyane. Il reste un mois au bagne de l'île Royale, puis il est transféré à l'île du Diable. Il est le seul habitant de l'île, avec ses gardiens, et loge dans une case de pierre de quatre mètres sur quatre. A droite comme à gauche, sa culpabilité est certaine et on regrette l'abolition de la peine de mort pour crime de trahison. Même Jean Jaurès regrette la douceur de la peine. L'antisémitisme atteint des sommets dans la presse.


En mars 1896, le vrai traître, le commandant Ferdinand Walsin Esterházy est démasqué par les services de contre espionnage, mais l'Etat Major refuse de revenir sur son jugement. La famille du capitaine, derrière son frère Mathieu, sont les premiers artisans de la réhabilitation : elle engage le journaliste Bernard Lazare, porte plainte auprès du ministère de la Guerre contre Esterházy, contacte le président du sénat Auguste Scheurer-Kestner qui finit par être convaincu de l'innocence de Dreyfus, et qui en persuade également Georges Clemenceau.


Le mouvement dit dreyfusard, animé par Bernard Lazare et Mathieu Dreyfus, s'agrandit. En janvier 1898, Esterházy est acquitté, sous les applaudissements des anti-dreyfusards, conservateurs et nationalistes. En réaction à ce scandale, Émile Zola, qui devient le premier grand intellectuel dreyfusard publie « J'accuse ». Il est alors au sommet de sa gloire et son plaidoyer entraîne le ralliement de nombreux autres intellectuels. Son texte provoque une succession de crises politiques et sociales uniques en France. Une presse antisémite se fait l'écho des idées des anti dreyfusards et des émeutes antisémites éclatent dans plus de vingt villes françaises. Le premier jugement condamnant Dreyfus est cassé par la Cour de cassation et un nouveau conseil de guerre a lieu à Rennes en 1899. Contre toute attente, Dreyfus, épuisé par sa déportation de quatre longues années, est condamné une nouvelle fois, à dix ans de travaux forcés, avec, toutefois, des circonstances atténuantes. Il est gracié mais non innocenté, par le Président de la République. Ce n'est qu'en 1906 que son innocence est officiellement reconnue.
affaire dreyfus


Réhabilité, le capitaine Dreyfus est réintégré dans l'armée au grade de commandant de l'artillerie pour l'arrondissement de Saint-Denis, en octobre 1906. Ayant perdu l'espoir de devenir officier général, Alfred Dreyfus demande sa mise à la retraite, mais avec le début de la première guerre mondiale, il est mobilisé en août 1914 : il a cinquante cinq ans. Il est affecté au Chemin des Dames et à Verdun. Il termine sa carrière militaire au grade de colonel et obtient sa croix d'officier de la Légion d'honneur en juillet 1919. Il meurt le 12 juillet 1935, à l'âge de soixante-seize ans dans l'indifférence générale, à son domicile parisien. Dreyfus n'a jamais demandé aucun dédommagement à l'État, ni dommages et intérêts à qui que ce soit. La seule chose qui lui importait, c'était la reconnaissance de son innocence.

Le Vendredi 04 Janvier 2008 à 12:30
Article écrit par Frédérique ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  droit, législation, juridictions, droit de l'homme, drot de l'enfant, droit de la femme, voter une loi, election, Droit : moyen efficace pour la protection des
individus



fleche Voir les autres articles commençant par A
 
Articles précédents :
  •  L'ostéopathie somato-émotionelle : en quoi ça consiste ?...
  •  Jacques Villeret : acteur français
  •  La Belle Epoque : cabaret, dîner spectacle à Paris...
  •  Sex Shop Xplease : vente en ligne d'accessoires et lingerie ...
  •  Le Comptoir des Cotonniers : marque française de prêt-à-port...

Articles suivants :
  •  Le lichen plan : Comment stopper cette affection de la pea...
  •  Thyroïde : surveillez votre thyroïde
  •  Déchets toxiques : ne les jetez pas n'importe où !...
  •  Le riz : un petit grain aux grandes vertus !
  •  Enfants Hyperactifs : les dérives de la prise en charge...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   histoire Histoire



L'affaire Dreyfus est une affaire judiciaire qui a bouleversé la société française pendant douze ans, de 1894 à 1906. Elle a pour origine une erreur judiciaire et se déroulesur fond d’espionnage et d'...