Activateur de bronzage : comment cela fonctionne ?


Partager




Tout le monde rêve d'avoir une belle peau bronzée tout en éprouvant avoir plus ou moins d'appréhension quant aux éventuelles conséquences néfastes, immédiates ou à long terme que l'exposition au soleil pourrait engendrer. L'activateur de bronzage est un produit qui pourrait diminuer cette crainte de par sa composition et ses actions. Les activateurs de bronzage peuvent se présenter sous forme de spray multi-position ou dans un pot ou dans un tube, s'ils sont sous forme de crème ou de lait.



Le produit a pour rôle de préparer au bronzage proprement dit et d'activer le processus de bronzage. C'est pour cela qu'il est préférable de l'appliquer sur la peau quelques jours avant de s'exposer au soleil. La peau bien traitée à l'activateur aura un bronzage plus rapide avec une durée plus longue. Cela est dû à la présence de la tyrosine qui est un principe actif assurant l'activation du mécanisme naturel de bronzage. Certains activateurs de bronzage, comme les laits solaires « protect » de « Point Soleil », contiennent en surplus des filtres solaires. Aussi, non seulement le temps que l'on passe sous le soleil sera-t-il réduit mais la peau sera aussi protégée de l'ultraviolet A, de l'ultraviolet B et de l'infrarouge, qui sont très nocifs pour la santé de la peau mais qui peuvent aussi la vieillir plus tôt que la normale. A part le filtre solaire, on peut y trouver entre autres, de la vitamine E, de la vitamine A et de la vitamine B5, du monoï, ainsi que de l'unipertan. La vitamine E est la garantie d'une peau jeune, la vitamine A et B5 adoucissent et apaisent l'épiderme, tandis que le monoï hydrate la peau d'une manière active.


Quant à l'unipertan, il s'agit du principe actif qui favorise le bronzage rapide par sa capacité à synthétiser la mélanine. L'activateur de bronzage est à étaler sur la peau du corps et du visage environ dix jours avant l'exposition au soleil. Il est déconseillé de s'exposer au soleil lorsque le rayonnement est trop fort. Il existe aussi des activateurs de bronzage, qui, à défaut de filtre solaire, sont associés à du soin anti-ride. C'est le cas de l'élixir « booster » de « Point Soleil ».


activateur bronzage
Hormis la tyrosine, ce produit est également composé d'un protecteur cellulaire, du silicium, de l'huile de céréales Ecocert et de l'huile passiflore de Madagascar. Le principe actif assure la protection des cellules en piégeant les radicaux libres tout en protégeant les défenses anti-oxydantes de la peau contre les rayons nocifs des ultraviolets. Le silicium, quant à lui, est un agent très puissant contre le vieillissement cutané car il protège la peau contre toutes les formes d'agressions extérieures auxquelles celle-ci est sujette tout en empêchant au maximum les dysfonctionnement du métabolisme cellulaire qui pourrait engendrer un vieillissement trop tôt de la peau. La présence des huiles est un plus pour rendre la peau encore plus satinée après le bronzage car elles la nourrissent en profondeur tout en l'hydratant.


Ce type de produit s'utilise également pour les bronzages en cabine. Dans ce cas, il est alors employé comme complément de bronzage. D'une façon générale, ces produits ne doivent pas être utilisés sur des enfants, quelque soit ses composants, ils sont strictement réservés aux adultes. Il est également conseillé de ne pas abuser du soleil même si l'activateur de bronzage que vous utilisez contient du filtre solaire. Ce dernier pourrait ne pas assurer un écran total. C'est pour cela qu'il faut éviter le bain de soleil au moment où celui-ci atteint un maximum de rayonnement. Il faut également tenir compte du risque des bronzages répétés, que ce soit en cabine ou que ce soit sous le soleil. En effet, les conséquences les moins graves sont les coups de soleil qui peuvent se traduire par des simples brûlures de la peau mais qui peuvent aussi s'accompagner de malaise ou d'évanouissement si l'exposition au soleil a trop duré. Pour le long terme, sachez que les risques de cancer de la peau se multiplient si une personne effectue un bronzage une fois par semaine, à partir de l'âge de vingt ans. Dix séances d'UV par an sont largement suffisantes si vous ne pouvez pas vous empêcher de se dorer la peau. Pour ceux qui ont la peau très claire, il est préférable de ne pas trop prolonger l'exposition au soleil, il serait mieux pour eux de faire un bain de soleil de courte durée mais à répétition.

Le Jeudi 08 Janvier 2009 à 15:56
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Bronzage, été, couleur, vacances Bronzage, les belles couleurs de l'été


fleche Voir les autres articles commençant par A
 
Articles précédents :
  •  Urticaire Aquagénique : qu'est-ce que c'est ?
  •  Philippe de Dieuleveult : biographie de cet ancien animateur...
  •  Erès : histoire d'une grande marque de lingerie
  •  Botaniste : formation, parcours et études pour devenir botan...
  •  Assia : portrait d'une chanteuse de R&B franco-algérienne...

Articles suivants :
  •  Jean-Baptiste Grange : célèbre skieur français...
  •  Four à micro ondes : comment choisir ?
  •  Corton Charlemagne Grand Cru
  •  Prince William : qui est William Arthur Philip Louis Moun...
  •  Gamma gt : qu'est-ce que c'est ?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   bronzage Bronzage
   beaute Beauté



Tout le monde rêve d’avoir une belle peau bronzée tout en éprouvant avoir plus ou moins d’appréhension quant aux éventuelles conséquences néfastes, immédiates ou à long terme que l’exposition au solei...