Acné et rosacée : différences et traitement


Partager




L'acné et la rosacée sont toutes deux des maladies affectant la peau. Il y a parfois confusion entre celles-ci, dû au fait que la rosacée est aussi appelée « acné rosacée ». De grandes différence sont cependant à retenir. La première réside dans les symptômes. L'acné se présente par l'apparition de boutons de différentes formes, allant du petit point noir au kyste. Ces boutons peuvent apparaître sur différentes parties du corps, comme le visage et la partie supérieure du dos, le cou ainsi que la poitrine.



Quant à la rosacée, elle se manifeste par une coloration rouge qui peuvent devenir des petits boutons rouges, mais seulement si la maladie évolue. La rosacée apparaît uniquement au niveau du visage notamment le menton, le front, les joues et le nez. La zone qui présente les rougeurs devient sèche et sensible. Le sujet ressent une brûlure. Parfois, les petits vaisseaux sanguins apparaissent plus saillants au niveau des joues ou du nez suivant les cas. Ce qui différencie aussi les deux maladies est la tranche d'âge de ses victimes. L'acné touche pour la plupart les adolescents, quoiqu'il peut aussi attaquer des moins jeunes, garçons et filles et quelle que soit la qualité de sa peau, tendance grasse ou sèche. Quant à la rosacée, celle-ci arrive dans la trentaine et touche plus les femmes que les hommes, surtout celles au teint clair. La différence fondamentale porte sur leur origine respective. L'acné est causée par le sébum produit par les glandes sébacées pour permettre à la peau de rester hydratée. La kératine, qui en s'associant au sébum, va boucher les follicules pileux, créer une bactérie et provoquer une inflammation se manifestant alors par des rougeurs et différentes sortes de boutons.


Quand l'acné se présente sous forme de points noirs, dits aussi comédons ouverts, c'est le sébum qui au contact de l'air change de couleur. Dans les cas où des boutons blancs ou comédons fermés se forment, le sébum est emprisonné sous la peau et n'arrive pas à évacuer. Quand l'inflammation s'aggrave et que le tandem sébum-kératine, à cause de la bactérie, devient du pus, les boutons commencent alors à prendre des apparences plus rouges ou blancs et de taille plus grande, se rapprochant des nodules et des kystes. Tout ceci est en fait causé par un bouleversement hormonal.


Mais l'acné peut aussi avoir pour origine des produits cosmétiques gras ainsi que certains médicaments. Les causes de la rosacée ont été longtemps ignorées. Mais on soupçonne des petites bactéries ou encore les vaisseaux qui se dilatent excessivement. On parle aussi d'une sensibilité de la peau au soleil et plus généralement d'une atteinte du système immunitaire de la peau. Certains attribuaient aussi l'origine de la rosacée à la consommation d'alcool, conception qui est toutefois erronée. Celle-ci peut aggraver la maladie sans pour autant en être la cause. D'autres maladies présentent aussi les mêmes symptômes que la rosacée, comme la sclérodermie ou lupus. L'acné et la rosacée présentent donc des similarités étant tous les deux des inflammations cutanées visibles au niveau du visage. Mais en étudiant bien les deux maladies, l'une a des origines plus ou moins déterminées. Elles se trouvent au stade même de la peau et la majorité des traitements se font aussi à ce niveau. Quand à l'autre, l'origine étant indéterminée et souvent plus interne qu'externe, elle se fait alors traiter par voie orale et non cutanée. Pour les deux cas, un nettoyage de la peau avec des produits adéquats est recommandé.
acne rosacee


Pour ce qui est des traitements à appliquer, pour l'acné bénin, les lotions et crèmes visant à hydrater les peaux sensibles et sèches sont indiquées. Pour les peaux grasses, les traitants à base d'alcool sont préconisés. Quand les cas sont un peu plus graves, on fait alors usage de produits à base de rétinoïdes, de peroxyde de benzoyle et d'antibiotiques. La prise d'antibiotique par voie interne peut aussi être recommandé. Ce qui est recommandé pour la rosacée est l'application d'une crème antibiotique. Cette prescription est systématique. Certains prescrivent aussi l'usage de l'acide azélaïque. Ce sont en fait des traitements symptômatiques vu que la vraie source n'est jamais déterminée avec assurance. Les corticoïdes sont fortement déconseillés dans le cas de rosacée. Dans les deux cas, le stress semble être un facteur qui aggrave la maladie. Il est donc conseillé de diminuer les facteurs qui le provoquent en adoptant un rythme de vie plus sain, des exercices physiques réguliers, un temps de sommeil suffisant et une alimentation équilibrée.

Le Dimanche 10 Juillet 2011 à 12:33
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  dermatologie Dermatologie : les problèmes de peau ont leur
spécialité



fleche Voir les autres articles commençant par A
 
Articles précédents :
  •  BNP Paribas Epargne et retraites entreprises
  •  Les clauses usuelles du contrat de travail
  •  Exigences légales d'un devis
  •  Droit à la vie privée : que dit le code civil
  •  Actions et obligations en économie : différence...

Articles suivants :
  •  Obtenir un certificat d'hérédité : comment faire ?
  •  Tableau de bord en management : définition
  •  Résilier une assurance automobile : procèdure
  •  Fifilles de Paris : marque de vêtements pour femme
  •  Sensitive Gestalt Massage : forme de massage et relaxation




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   dermatologie Dermatologie



L'acné et la rosacée sont toutes deux des maladies affectant la peau. Il y a parfois confusion entre celles-ci, dû au fait que la rosacée est aussi appelée « acné rosacée ». De grandes différence sont...