A Tribe Called Quest : groupe de rap aux lyrics poignant


Partager




A Tribe Called Quest (ATCQ) est un groupe composé de quatre membres dont Q-Tip (Johnathan Davis), DJ Ali (Shaheed Muhammed), Phife Dawg (Malik Taylor) et Jarobi White qui a quitté le groupe juste à la sortie du premier album. Avec Q-Tip, doté d'un timbre et d'un rythme uniques au vocal, le groupe ATCQ s'est surtout fait connaître grâce à ses chansons à textes.



Critiquant le rap, qui virait vers le « gangsta-rap » ainsi que le « machisme » et en exprimant les problèmes de la société comme le viol, la consommation ou encore le négrisme, ce groupe a rapidement pris une grande place dans l'histoire du Hip Hop. En remplaçant le funk, habituellement utilisé par les rappeurs de l'époque, par le jazz, ATCQ avec Gang Starr, De La Soul, The Roots... est l'un des précurseurs du « jazz-rap ». Originaires du Queens, un quartier de New-York, Q-Tip, Phife et DJ Muhammed avaient rejoint Jungle Brothers et De La Soul pour former Native Tongue Family. Si Q-Tip et Phife sont des rappeurs, Muhammed, est DJ, Jarobi intégra ensuite le groupe. Au début de leurs aventures, en 1988, AQTC, nom donné par Jungle Brothers, participe dans « Straight Out The Jungle », le premier album de ce dernier et au remix de « Buddy », un single de De La Soul. En 1989, sort « People's Instinctive Travels and the Paths of Rhythm », le premier album du groupe, rendu célèbre grâce au premier single « Can I Kick it ? », synonyme de la célèbre phrase « Yes you can ».


Ce premier opus, sorti par la Maison de disques Jive, a mis du temps à se faire connaître mais a cependant été Disque d'or quelques années plus tard et reçut aussi le prestigieux honneur « 5 micros », décerné par la revue « The Source ». La renommée du trio est alors faite et en continuant leur collaboration avec Native Tongue Family, ATCQ enchaîna, en 1991, avec un second album, « The Low End Theory », considéré parmi les meilleurs albums de Rap de tous les temps.


Parlant de sa relation avec le jazz et accentuant encore plus les textes sur les problèmes sociaux dans « Jazz (We've got It) », « Skypager » ou encore, « The Infamous Date Rape », ATCQ a fait exploser les ventes. Puis, avec un sample musical plus jazzy ainsi que l'aide de Ron Carter, une icône de la contrebasse, « The Low End Story » a été, non seulement apprécié pour ses textes, mais également pour son rythme musical bien établi et comme son prédécesseur, on lui a décerné le titre de « 5 micros ». En 1993, sort « Midnight Marauders », le troisième album qui, une fois de plus, a été un gros succès faisant partie des standards de « Jazz-Rap », sinon le meilleur. Contenant le tube « Award Tour », en collaboration avec Trugoy, un membre de De La soul, cet album, qui a été plusieurs fois « Disque de Platine », est considéré par ses fans comme le meilleur du trio. Face à l'argent amassé, ATCQ prend un peu de souffle, seulement en produisant des stars du Hip Hop ou du RnB, et c'est durant cette période que ses membres firent la rencontre de Jay Dee, un producteur, avec qui ils s'associèrent pour monter la Maison de production « The Ummah », qui signe désormais les disques du groupe ainsi que ceux de plusieurs stars.
a tribe called quest


En 1996, sortit « Beats, Rhymes and Life », le quatrième opus du groupe, nommé plusieurs fois aux Grammy Awards étant aussi un Disque de platine, même si, côté commercial, il a eu moins de succès que le troisième album. En 1998, la fin du groupe est annoncée avec la sortie de « Love Movement », inspiré cette fois par l'amour. Ce cinquième album, contenant deux CD, avec la participation de bon nombre de stars connues comme Busta Rhymes, Red Man... et d'autres artistes moins renommés est le dernier triomphe du groupe. Par la suite, chacun de ses membres évoluait de son côté, Q-Tip et Phife continuèrent leur carrière en solo mais Muhammed fonda, avec succès, un groupe de RnB, « Lucy Pearl ». Plus tard, le groupe s'est reformé pour donner des concerts aux Etats-Unis et la rumeur de la sortie d'un nouveau album court. En tout cas, on peut dire que, durant ses années de gloire, ATCQ a su associer renommée, succès commercial avec un arrangement musical original, influençant bon nombre d'artistes du rap alternatif et du jazz-rap.

Le Mardi 17 Mars 2009 à 13:39
Article écrit par Caro ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  rappeurs, hiphop, rap, 50 cent, jay z Rappeurs : les icônes du Hip Hop d’hier et
d’aujourd’hui



fleche Voir les autres articles commençant par A
 
Articles précédents :
  •  Cristallographie : science passée aux rayons X
  •   Lamarthe : sac, petite maroquinerie.. une nouvelle collecti...
  •  Carnaval d'Evolène : toutes les informations sur cet évèneme...
  •  Curtis Mayfield : chanteur soul funk interprète de ''Move on...
  •  Aéroport de Angers Loire : infos et accès

Articles suivants :
  •  Arthur H : un chanteur à voir en concert
  •  SSD : le Solid State Drive est-il un bon disque ?
  •  Mickaël Vendetta : connue sur Facebook, Youtube et pour so...
  •  BlackBerry : Storm, Bold, Pearl... Que choisir ?
  •  Dev Patel : de Skins à Slumdog Millionaire




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 1 commentaires pour cet article :

 MaskDe a écrit [01/02/2010 - 18h55] 
MaskDe

Pour moi le meilleur groupe de rap de tous les temps. Je m'en lasse pas de leur discographie. Merci Caro pour cet article si bien... non, parfaitement rédigé.





Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



    RAP US



A Tribe Called Quest (ATCQ) est un groupe composé de quatre membres dont Q-Tip (Johnathan Davis), DJ Ali (Shaheed Muhammed), Phife Dawg (Malik Taylor) et Jarobi White qui a quitté le groupe juste à la...