Wizzgo, qu'est ce que c'est ?


Partager




Wizzgo, l'inacceptable innovation Celui qui allait mettre en oeuvre la révolution de la télévision a subi un coup d'arrêt qui risque de lui être fatal. Wizzgo voit son élan stoppé par la justice dans son concept de la télévision 2.0. Les grandes chaînes publiques présentes sur le TNT ont eu raison de la startup qui a lancé une nouvelle manière de consommer la télévision. Le tribunal de grande instance de Paris a jugé illégal le service d'enregistrement numérique de programme de télévision qui se fait à la demande.



Les promoteurs de Wizzgo espèrent que ce n'est qu'une pause et non pas un stop définitif. En tout cas, l'appel que la start-up a interjeté n'est pas suspensif. Créé en mai 2008, le service a séduit plus de 400 000 foyers français en six mois. Il a été arrêté pour une question de droit relatif aux propriétés intellectuelles et aux droits d'auteur. «Acceptons l'innovation!», c'est la plaidoirie que fait Wizzgo, après avoir perdu son procès, pour alerter l'opinion et aussi les députés qui se penchent sur le projet de loi «Création et Internet». L'innovation, selon la start-up, consiste à proposer une solution de visionnage de contenus adaptée à l'emploi du temps des téléspectateurs. Le magnétoscope passe de sa forme matérielle en un service qui permet d'enregistrer des programmes et de les visionner en temps voulus sur différents types d'écran. Wizzgo propose son service de numériscope sur toutes les chaînes de la Télévision Numérique Terrestre. Suite à la décision du tribunal, les principales chaînes publiques ont été retirées, dont TF1, M6, W9 et NT1. Selon Wizzgo, ce service est pourtant doublement avantageux. D'une part les téléspectateurs peuvent suivre les programmes qu'ils désirent réellement visionner.


D'autre part, les chaînes commerciales bénéficient d'un prolongement de son audience et de la migration vers divers terminaux, soit des arguments supplémentaires pour ses espaces publicitaires. En effet, ce service enregistre le programme qui passe à l'antenne, y compris les publicités. Wizzgo estime ainsi que les chaînes publiques ont intérêt à voir leur programme enregistrés et visionnés à souhait par le téléspectateur. Par ailleurs, la start-up a misé sur la notion de copie privée pour défendre son activité.


Elle estime que le «numériscope» est l'équivalent d'un magnétoscope numérique sur le plan légal. L'utilisateur se limite à un usage strictement privé même s'il peut transférer l'enregistrement sur différents supports. C'est la diffusion de ces enregistrements ou de leur support qui serait un acte de contrefaçon, selon toujours la start-up. «On ne fait pas de diffusion», se défend-elle. Sa défense se repose sur le fait que c'est l'utilisateur du service commandant un enregistrement qui est le copiste, dans le cadre d'une copie privée, mais non pas le prestataire qui réalise l'enregistrement. Pour prouver sa bonne foi, Wizzgo marque les enregistrements pour dissuader les utilisateurs à s'échanger les fichiers. Ces derniers sont traçables. Wizzgo est parti d'une idée simple: dématérialiser le magnétoscope dans l'univers numérique. L'utilisateur doit s'enregistrer sur le site et obtenir un code d'accès. Il choisit un programme et commande un enregistrement sur le site web de Wizzgo. L'émission de télévision est enregistrée sur le serveur de la start-up. Le fichier vidéo numérique n'est pas tout de suite restitué. Il fait l'objet de traitement, notamment l'encodage dans un format Quick Time.
Wizzgo


L'équipe de Wizzgo ne fait pas de montage mais se contente de vérifier que l'enregistrement a été bien calé au début du programme et s'arrête à la fin de celui-ci. C'est ainsi que les spots publicitaires au milieu d'une émission ou d'un film sont enregistrés. Il faut au moins une heure en soirée avant que le fichier ne soit renvoyé à l'utilisateur qui l'a commandé. Ce délai est un peu plus long dans la journée. Pour lire la vidéo sur son ordinateur, le téléspectateur utilise le lecteur iWizz. Il peut le visionner sur un écran de télévision via un câble S-Vidéo. L'intérêt de Wizzgo, c'est la possibilité de revoir le programme de télévision enregistré sur d'autres écrans comme le Média Center, un baladeur numérique ou un téléphone suréquipé capable de lire de la vidéo. Le fichier peut alors être conservé et lu indéfiniment sur ces différents types de matériels. Ce qui ne plaît pas aux chaînes de télévision qui exigent pour ce genre d'opération un système de protection des droits d'auteurs. D'autant plus, Wizzgo ne facture pas son service et ni la start-up, ni les utilisateurs ne paient quoique ce soit aux stations de télévision TNT. Le modèle économique repose seulement sur les espaces publicitaires dans le guide de programme du site. Cependant, le business du numériscope n'est pas encore rentable, loin s'en faut. Wizzgo n'a engrangé que 1500 euros de revenus. La lourde amende qu'il doit payer à titre de dommages et intérêts mettra probablement fin à ses activités.

Le Jeudi 09 Juillet 2009 à 14:24
Article écrit par filou ()


Cet article est lié aux dossiers suivants :
  Chaînes de télévision , tf1, france télévision, france 2, france 3, canal +, france 5, lci, jt, émissions télévision, série télé, télé réalité Chaînes de télévision : tous les programmes de vos
chaînes préférées

  internet, serveur, moteur de recherche, programme Internet : explorer la toile


fleche Voir les autres articles commençant par W
 
Articles précédents :
  •  Déclarations fiscales pour l'entreprise, c'est quoi ?
  •  Crédit-bail immobilier, Le Crédit Iimmobilier
  •  Créative Vado, petite caméra ultra plate
  •  Chambre de métiers et de l'artisanat, qu'est ce que c'est ?...
  •  LG Arena, téléphone qui fait de la concurrence à l'Iphone...

Articles suivants :
  •  Cyberdouane, lutte contre la délinquance sur les réseaux...
  •  Prêts d'honneur, qu'est ce que c'est ?
  •  Chambre de commerce et d'industrie, c'est quoi ?
  •  Levée de fonds, qu'est ce que c'est ?
  •  Internet par satellite, une solution fixe à haut débit...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 1 commentaires pour cet article :

 bugmenot a écrit [17/07/2009 - 18h24] 
bugmenot

Souvenirs souvenirs... Curieux de lire un un tel article publié 6 mois après la regrettable cession d'activité de cette société trop innovatrice.





Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   television Télévision
   internet Internet



Wizzgo, l’inacceptable innovation Celui qui allait mettre en œuvre la révolution de la télévision a subi un coup d’arrêt qui risque de lui être fatal. Wizzgo voit son élan stoppé par la justice dans ...