14 juillet : défilé militaire, feux d'artifice pour la célébration de la fête nationale française


Partager




Fête nationale française établie officiellement le 21 mai 1880 en mémoire de la fête de la Fédération (14 juillet 1790), et en commémoration de la Prise de la Bastille (14 juillet 1789), le 14 juillet est une manifestation traditionnelle au cours de laquelle un important défilé de troupes militaires a lieu à Paris. Le soir venu, de nombreux feux d'artifice retentissent dans les villes de France. Dans les villages, ils ont généralement lieu la veille au soir (le 13 juillet). La fête nationale française du 14 juillet est un jour férié, chômé et payé.



C'est à Benjamin Raspail que l'on doit la loi faisant du 14 juillet la fête nationale annuelle : le 21 mai 1880, il dépose la loi qui sera signée par 64 députés et adoptée par l'Assemblée Nationale le 8 juin, par le Sénat le 29 et promulguée le 6 juillet. Tôt dans la matinée du 14 juillet, les troupes militaires (4 000 militaires environ) sont inspectées par les officiers généraux commandants. Le Président de la république vient alors les saluer avant de rejoindre le lieu où est installée la tribune d'honneur. Le Premier Ministre, le ministre de la Défense et le général chef d'Etat-Major de la présidence de la République l'accueillent et l'honorent devant les regards des passants et des caméras. Une animation musicale s'en suit puis un ballet aérien ouvre à proprement parler le défilé militaire avec les passages des unités au sol : école polytechnique, école de Saint Cyr, école de gendarmerie, école navale, école de l'air, école de police... Puis les unités montées (240 chevaux) et les unités motorisées (460 véhicules dont 80 motos) défilent à leur tour.


La Légion Etrangère clôture généralement le défilé au sol, quant à la Patrouille de France, c'est elle qui clôt le ballet aérien en lançant des fumigènes tricolores dans les airs pour dessiner des formes géométriques. Le général gouverneur militaire de Paris vient alors saluer le Président de la république avant que celui-ci ne quitte le défilé.


14 juillet
Le 14 juillet 2002, le défilé était entaché par une tentative d'attentat : Jacques Chirac, alors Président de la république française fut la cible d'un jeune militant d'extrême droite (Maxime Brunerie) qui tenta de l'assassiner avec un fusil de chasse avant d'être maîtrisé par les forces de l'ordre... Le défilé militaire est suivi de l'allocation présidentielle du Président de la république (retransmise sur toutes les chaînes de télévision publiques françaises) dans laquelle il s'adresse aux Français pour faire le point sur la situation française, la fiscalité, le gouvernement, le budget, les réformes, la justice, l'économie... Ensuite, le Président de la république se rend à la traditionnelle Garden Party de l'Elysée : il y reçoit des invités de prestige triés sur le volet pour un buffet très officiel et huppé dans les jardins de l'Elysée.


En fin de soirée, les festivités se terminent avec le feu d'artifice. Chaque année, la ville de Paris s'efforce d'offrir un spectacle pyrotechnique encore plus impressionnant que l'année précédente : au pied de la Tour Eiffel, juste au dessus de la Seine, et devant le Palais Chaillot, des bombes, des bouquets, des cascades, des soleils et le bouquet final viennent illuminer le ciel étoilé dans des couleurs variées. Un véritable régal pour les yeux pendant lequel on peut lire l'émerveillement dans les yeux des enfants et des plus grands. Et pour les noctambules, la soirée ne fait que commencer : aux quatre coins du pays, les bals populaires ouvrent leurs pistes de danse !

Le Mardi 12 Juin 2007 à 09:14
Article écrit par Lizouille ()


Cet article est lié au dossier suivant :


fleche Voir les autres articles commençant par 1
 
Articles précédents :
  •  Garantie décennale : comment éviter les vices de la construc...
  •  Contestation de facture EDF : que faire ?
  •  Linux : le système d’exploitation libre
  •  Marseille : 3è ville de France après Paris et Lyon ou vacanc...
  •  Reconnaissance de dette ou contrat de prêt : ce qu'il faut ...

Articles suivants :
  •  Alain Juppé : ministre déchu
  •  Festival de Nîmes, où concerts et corridas se cotoient...
  •  Bruges : Venise du Nord, ville de contes et légendes.. Bru...
  •  Madonna : Queen of Pop prépare son comeback
  •  New York ou Big Apple : le symbole du rêve américain




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   fetes Fêtes
   politique Politique
   histoire Histoire
   histoire Histoire



Quand vient la fin de l'année scolaire, on attend avec impatience la fin des cours, les vacances d'été et le 14 juillet! Evénement incontournable de l'été, le 14 juillet est suivi par des millions de ...