Lundi 18 Novembre 2013 : résumé



 Ephéméride : Sainte Aude


Lundi 18 Novembre 2013  

Voici la liste des articles faisant la une de l'actualité Web-Libre le Lundi 18 Novembre 2013



Survaleur ou écart d’acquisition : qu’est-ce que c’est ?

Survaleur ou écart d’acquisition : qu’est-ce que c’est ? Les règles ou principes du droit comptable imposent aux groupes(de sociétés) l’établissement d’un «bilan consolidé» afin de faire connaître la situation financière exacte de la société mère et celle de ses filiales. La situation consolidée d’un groupe fait intervenir de ce fait plusieurs remarques dont les plus importantes sont d’une part, la «situation nette» du groupe qui représente la différence entre les capitaux de la société mère et la part du groupe dans le résultat, le total augmenté ou diminué de la différence de consolidation ; d’autre part l’ «endettement» du groupe qui représente la somme des dettes totales de toutes les sociétés du groupe et enfin la «survaleur» ou l’«écart d’acquisition». Cependant, qu’appelle-t-on «survaleur» ou «écart d’acquisition» ? L’écart d’acquisition, encore appelé «survaleur» en comptabilité représente la fraction de la différence qui existe entre la première consolidation et la réévaluation de tous les actifs des filiales d’un groupe. Encore appelé «goodwill» en comptabilité anglo-saxonne, l’écart d’évaluation ou la survaleur apparaît dans le bilan comptable comme une immobilisation incorporelle(fonds de commerce, valeur incorporelle commerciale ou stratégique de l’entreprise) lorsqu’il s’avère être positif. Ce qui est généralement le cas d’où le terme «survaleur». Ainsi, dans la comptabilité française, l’écart d’acquisition ou survaleur est amorti linéairement, sur une période allant de cinq à quarante ans. Par contre dans la comptabilité anglo-saxonne, l’écart d’acquisition ou survaleur est «évalué» chaque année et amorti selon le montant de sa dépréciation. Rappelons donc que la première différence de consolidation provient d’un coût d’acquisition supérieur à la valeur nette compatible (VNC) de la situation acquise au moment de la transaction. La doctrine française veut donc que cet écart d’acquisition ou survaleur soit inscrit en tant qu’élément incorporel et qu’il soit mesuré par l’excédent brut d’exploitation (EBE) de la société concernée. Il faut également souligner le fait que, lorsqu’une entreprise n’est plus représentée par ses actifs physiques, mais par un savoir-faire, sa vulnérabilité croît ou décroît en fonction de ses activités intellectuelles d’où la nécessité d‘une vigilance face aux erreurs stratégiques qui peuvent réduire très rapidement, sa «survaleur» ou son «écart d’acquisition».

Environnement et écologie en Marketing

Environnement et écologie en Marketing L’environnement est par définition l’ensemble de tous les éléments nous entourant, quel qu’ils soient. Il peut s’agir d’éléments artificiels, humains, ou naturels, relatifs à un milieu physique, et au sein desquels se déroule la vie d’un individu, d’un groupe d’individus, y compris leurs relations avec d’autres organismes vivants (faune, flore) ainsi qu’avec l’air et l’eau. Rappelons qu’en parlant d’un groupe d’individus, il peut s’agir de la famille, d’une collectivité, d’un quartier, d’une ville, d’une entreprise, d’une école … Le terme «écologie» quant à lui est l’étude des êtres vivants et des relations qu’ils entretiennent avec le milieu dans lequel ils vivent. Quant au marketing ou mercatique, c’est une discipline, un ensemble de méthodes qui permet de déterminer les offres à mettre sur le marché, d’évaluer les demandes ainsi que le comportement des consommateurs. Cependant, qu’en est-il de l’écologie et de l’environnement en marketing ? Parler de l’environnement et de l’écologie en marketing revient à aborder la notion d'environnementaliste. L'environnementaliste est par définition un courant ou une idéologie qui a pour but de défendre l’environnement, l’écologie et qui s’appuie sur les problèmes posés par l’environnement à l’Homme dans son milieu et par conséquent à l’économie moderne. Dès lors, dans le domaine du marketing, les entreprises se sont emparées de ce nouveau segment de l’activité de l’économie marchande pour développer un nouveau marché aussi bien rentable que bénéfique pour l’environnement. De nouvelles entreprises de recyclage, de traitements de déchets, ont ainsi rapidement vu le jour. Elles ont ainsi transformé un «handicap» pour l’environnement en un atout de vente, augmentant leur chiffre d’affaires. Actuellement, quasiment tous les produits sont recyclables. De ce fait, les «produits verts» ainsi que les «produits allégés» ont vu le jour, dans le but de protéger la santé des consommateurs. Ces produits «biologiques» ou «allégés» se fondent ainsi sur des propriétés dites «prouvées scientifiquement» sur lesquelles les consommateurs à la recherche de produits «écologiques» garants d’une meilleure santé se ruent, tout en sachant parfois que ces vérités scientifiques sont relatives. Il faut donc dire que l’environnement et l’écologie ont pris une place importante dans le marketing ces dernières années et que ce nouveau secteur de l’activité économique a un avenir radieux et prometteur.

Placements en obligations : un choix financier rentable.

Placements en obligations : un choix financier rentable. Sur les marchés financiers, une obligation peu être définie comme étant «un titre de créance négociable (TCN), représentant une fraction d’un emprunt, lequel (titre) a été émis par une entreprise ou un autre acteur économique, et garantissant des droits sociaux à son porteur». Les obligations sont généralement émises par les sociétés de capitaux, les entreprises industrielles et commerciales, les entreprises du secteur public ou semi-public, ou encore par le Trésor public. Ainsi, tout porteur d’une obligation a la «garantie» d’être remboursé en cas de faillite de l’entreprise émettrice. L’on distingue ainsi différentes catégories d’obligations : les obligations à bons de souscription d’obligations (OBSO), les obligations à bons de souscription d’actions (OBSA), les obligations à coupon unique, les obligations à coupon zéro, les obligations assimilable du Trésor (OAT), les obligations convertibles… pour ne citer que ceux-là ! Ainsi, les placements en obligations concernent des placements à long terme. En France, la durée minimale d’une obligation est de trois ans et, elle peut s’étaler sur une durée plus longue, allant jusque vingt ans pour les obligations du trésor. Rappelons qu’une obligation cotée en bourse peut être négociée à tout moment, entre sa date de souscription et sa date de remboursement. En ce qui concerne les placements en obligations, l’on distingue deux catégories d’obligations : d’une part, les obligations à taux fixe et d’autre part, les obligations à taux variable. Les «obligations à taux fixe» sont des dettes dont l’échéancier est connu à l’avance car le taux du coupon est fixé au moment de l’émission de l’obligation. Le taux de l’obligation est donc fixe par rapport au nominal et il est identique pendant toute la durée de l’émission. Les «obligations à taux variable», contrairement aux obligations à taux fixe, n’ont pas un coupon fixe car ce dernier est indexé sur un taux de référence à court terme tel que l’Euribor 1 mois ou 3 mois, le TAM … Il faut également souligner le fait que les obligations émises par le trésor public ont un taux de rendement dit «sans risque» puisque le risque de défaillance de l’Etat est considéré comme étant «nul». Les placements en obligations constituent de ce fait une opération très rentable et une opportunité pour les entreprises ayant un excédent de trésorerie assez important et surtout stable.
 

Lundi 18 Novembre 2013 Egalement développé le Lundi 18 Novembre 2013 :

Lundi 18 Novembre 2013 Les articles les plus commentés le Lundi 18 Novembre 2013 :




   


Lundi 18 Novembre 2013  

Joyeux Anniversaire !!!


Le Lundi 18 Novembre 2013 est également un évenement sur Web-Libre : c'est l'anniversaire de
webnaute
pammy9
webnaute
love-horse-libe
webnaute
fern
webnaute
lyllic
webnaute
smartouz
webnaute
maurienne
webnaute
jya
webnaute
3x-moomoo--x3
webnaute
esaracco
webnaute
Cyril_cyril
webnaute
Jirenma
webnaute
severine59
webnaute
Lea34
webnaute
Steffff
webnaute
chess
webnaute
Eyes95
webnaute
liloutxd
webnaute
nawalito
webnaute
069130624
webnaute
sandi85
webnaute
lecrack
webnaute
levt59
webnaute
lub
webnaute
hamzitch
webnaute
danala62400
webnaute
OOAA
webnaute
potdefleur
webnaute
geraldinef30
webnaute
c100milliards
webnaute
canard05
webnaute
asmae_z
webnaute
mptresart
webnaute
Petrus1
webnaute
acejour
webnaute
nono05
webnaute
soua80
webnaute
Justinedu13
webnaute
caterina
webnaute
ladina
webnaute
liloo974
webnaute
van_s
webnaute
165
webnaute
oudrhiri
webnaute
déborah38690
webnaute
skyzozo
webnaute
jule51
webnaute
simba54
webnaute
jejemars
webnaute
maothique
webnaute
Loise
webnaute
M.I.N
webnaute
Xloforti6
webnaute
fabcool62
webnaute
doudouseb
webnaute
kimas
 


Lundi 18 Novembre 2013  

voir les questions du jour - voir les réponses du jour - voir le résumé du mois



Les 10 premières questions du Lundi 18 Novembre 2013

[13:47:57] • Pourquoi et comment devient t-on abusif (parents abusifs) ?
[14:07:03] • Recettes fiscales en baisse: l'austérité responsable ?
[14:10:11] • Un quart des Français tenté par la fraude fiscale et vous ?
[22:51:53] • Existe t'il des produits brûleurs de graisse efficaces ?

Les 10 premières réponses du Lundi 18 Novembre 2013

[01:16:45] • L'Indien de service écrit: "Hors il n'est presque rien fait contre ces agissements et ces zones de non-droit où mê...
[07:24:37] • Bonjour, C'est tout à fait cela, on ne commence à agir qu'après des faits très graves, mais avant, on ne fait rien...
[07:28:04] • Bonjour, Ce ne sont pas les "seconds couteaux" qu'il faut changer, mais la tête. Mais depuis longtemps on l'a p...
[07:41:39] • Bonjour, Mais l'État existe-il encore . On fait comme s'il existait (on vote encore), alors que tout le monde s...
[08:36:56] • Bonjour, C'est tout à fait vrai, petite fleur, mais ce n'est pas forcément une fatalité. Il ne faudrait pas grand...
[08:43:46] • Bonjour, Même les chinois trouvent que c'est dangereux de venir en France: "En Chine, les médias déconseillent ...
[11:09:30] • Bonjour, Il me semble que nous sommes à l'ère du numérique cochise fr et que c'est un outil de partage qui perme...
[11:17:08] • "Même les chinois trouvent que c'est dangereux de venir en France:..." Un souvenir personnel. Lors d'une longue ...
[11:27:45] • "j’aime les deux auteurs" Traduction libre, j'ai de l'estime pour les deux personnes, et je pratique le grand écar...
[11:54:05] • Bonjour, FranoK, j'ignore l'origine de "gorges-noires" Sans doute faut-il y voir une "parole noire", ceci afin de...