Indiana Jones et Steven Spielberg mettent un coup de fouet à la Croisette


Dans :

Liens commerciaux
C’était un des événements les plus attendus de ce 61e Festival de Cannes : à grand renfort d’opérations commerciales (dont une distribution de chapeaux en feutre, de très bon goût) et après un plan média hors du commun, Steven Spielberg et son équipe ont monté hier soir les marches du Palais des Festivals pour présenter en avant-première et hors compétition le dernier opus des aventures d’Indiana Jones : Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal.

Dix-neuf ans après le dernier épisode des aventures de l’archéologue au fouet, la première projection de ce film tant espéré avait fait se déplacer des fans et des journalistes du monde entier, impatients de découvrir le nouveau bébé produit par Georges Lucas et réalisé par Steven Spielberg, dont – quasiment par miracle – aucune image et aucune indication sur le scénario n’avaient filtré, protégés comme un secret défense par la production… De fait, Steven Spielberg a révélé que les acteurs eux-mêmes, au nombre desquels figurent Cate Blanchett et bien sûr Harrison Ford, n’ont jamais eu le scénario en main…

Il faut dire que l’enjeu financier est de taille : le film sort mercredi sur pas moins de 850 écrans et son budget s’élève à 184 millions de dollars. Quant on sait que le dernier volet « Indiana Jones et la dernière croisade » a été vu par plus de 6 millions de spectateurs dans le pays, on peut comprendre que les studios Paramount aient exigé la confidentialité la plus totale.

Réaction des chanceux à la sortie de la projection exceptionnelle, (dont certains ont dû débourser jusqu’à 1 000 dollars pour obtenir une place au marché noir) : mitigées. Le film serait bien évidemment spectaculaire, mais fort peu original…

« Je n’ai pas peur du tout des critiques, je m’attends à être fouetté de toute façon. Il n’est pas inhabituel qu’un film populaire soit méprisé par certaines personnes » expliquait Harrison Ford hier au cours de la conférence de presse, serein. Apparemment, l’équipe du film est venue à Cannes avec la certitude de devoir essuyer des remarques négatives de la part des cinéphiles « purs et durs ».

De fait, présenter un « blockbuster » dans un festival dont la programmation est réputée pour son intellectualisme et l’exigence de sa qualité artistique présente le risque d’obtenir sinon des critiques fielleuses, du moins un accueil glacial.

En tout état de cause, il reste le plaisir incontestable de revoir sur les écrans un ami de longue date perdu de vue depuis des années…


Indiana Jones, Steven Spielberg, Harrison Ford, Festival de Cannes
Liens commerciaux




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les dernières dépêches


Il n'y a pas encore de commentaires pour cette dépêche.

---> Commentaires anonymes <---
Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

depeche Il y a 4142 jours 1 heure 43 minutes

Le Lundi 19 Mai 2008
Postée par zanymonk ()
smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Pseudo : Obligatoire !
Email : Obligatoire !
Site web : Facultatif

Rappel : Votre commentaire sera soumis à modération avant d'être affiché !





Voir aussi sur Web-Libre 

Cette dépêche est liée aux articles suivants :




L'actualité en temps réel :
actu en direct Il y a 1756 jours 12 heures 13 minutes : La Comédie République de Paris
actu en direct Il y a 1787 jours 0 heure 11 minutes : Théâtre Paul Eluard de Choisy-le-Roi
actu en direct Il y a 1805 jours 19 heures 59 minutes : Le Triomphe de Paris
actu en direct Il y a 1835 jours 17 heures 50 minutes : Musée des Arts et Traditions Populaires d'Ermont
actu en direct Il y a 1845 jours 1 heure 38 minutes : L'Avant-Seine - théâtre de Colombes


Les Dépêches ayant traité d'un sujet similaire :



Actu Web-libre