Aimé Césaire, poète et homme engagé est décédé ce jour à l’âge de 94 ans


Dans : Politique, Personnages historiques

Liens commerciaux
Depuis son hospitalisation la semaine dernière à Fort-de-France en Martinique, le poète était bénéficiait de soins intensifs, mais son état de santé s’avérait toujours préoccupant.

Ce matin à l’âge de 94 ans, l’ancien maire de Fort-de-France et figure tutélaire de la politique martiniquaise, s’en est allé..

Voici les grandes dates de sa vie ....

De sa vie d’étudiant au prestigieux lycée Louis-le-Grand à Paris à son engagement politique en Martinique, Aimé Césaire n’aura jamais eu de cesse de défendre « la Négritude » : un concept créé avec d’autres jeunes écrivains noirs francophones - dont Léopold Sédar Senghor et Léon Gontran Damas, qui défend les valeurs intellectuelles et culturelles de « l’homme noir », dévalorisées d’après lui par le racisme issu du colonialisme.

Enfant, Aimé Césaire (né le 25 juin 1913 à Basse-Pointe en Martinique) a apprit à lire grâce à sa grand-mère (qui était lettrée), quant à son grand-père, il a été le premier instituteur noir de la Martinique et inspecteur des impôts.

Etudiant à Paris (1931) où il rencontra Léopold Sédar Senghor (qui devint plus tard président du Sénégal), ces deux amis figurent parmi les fondateurs du journal L’Etudiant noir, en 1934 : pages à travers lesquelles naîtra le concept de « Négritude ».

En 1935, il réussit le concours d'entrée à Normale Supérieure et se marie 2 ans plus tard avec une étudiante martiniquaise, Suzanne Roussi.

En 1939, il rentre en Martinique où il enseigne au lycée de Fort-de-France juqu'en 1945. C’est cette même année que paraît son recueil « Cahier d'un retour au pays natal » qu'André Breton préfacera en 1943.

En 1945, il est élu maire de Fort-de-France avec le soutien du Parti communiste (jusqu'en 2001) et est le rapporteur de la loi sur « la départementalisation » de la Martinique, Guadeloupe, Guyane et Réunion.

En 1948, paraît l' « Anthologie de la nouvelle poésie nègre et malgache », préfacée par Jean-Paul Sartre qui consacre les idées du poète martiniquais et de ses amis sur « la Négritude ».

En 1950, le poète martiniquais publie son radical Discours sur le colonialisme (essai aux éditions Réclame), rapidement réédité par Présence Africaine en 1955, et l’édition de 1973 sera déjà la sixième : un texte aujourd’hui encore considéré comme fondateur.

En 1956, Aimé Césaire quitte le Parti communiste et devient Conseiller général du 4e canton de Fort-de-France (jusqu'en 1970), pour créer une année plus tard, le Parti progressiste martiniquais (PPM).

En 1958, il accorde un « oui » (réticent) au Général De Gaulle et, soutient sans réserve son ami François Mitterrand aux présidentielles de 1981 et 1988.

En 1976 ses Oeuvres complètes paraissent chez l'éditeur martiniquais Desormeaux et en 1982, il obtint le lauréat du Grand prix national de la poésie, avant de devenir un an plus tard, le Président du Conseil Régional de la Martinique (jusqu'en 1986);

En 2005, Aimé Césaire refuse de recevoir le président français Nicolas Sarkozy (ministre de l'Intérieur à l’époque), en raison de la colère suscitée par l'article de loi reconnaissant « le rôle positif » de la colonisation. Mais l’année suivante, il finit par rencontrer Nicolas Sarkozy en Martinique et, son nom est donné à l'aéroport de Fort-de-France.

En 2007, il soutient Ségolène Royal à la présidentielle.

Aujourd’hui, 17 avril 2008, il meurt au CHU de Fort-de-France où il était hospitalisé depuis le 9 avril..


Aimé Césaire
Liens commerciaux




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les dernières dépêches


Il n'y a pas encore de commentaires pour cette dépêche.

---> Commentaires anonymes <---
Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

depeche Il y a 4049 jours 6 heures 42 minutes

Le Jeudi 17 Avril 2008
Postée par Yelen ()
smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Pseudo : Obligatoire !
Email : Obligatoire !
Site web : Facultatif

Rappel : Votre commentaire sera soumis à modération avant d'être affiché !





Voir aussi sur Web-Libre 

Cette dépêche est liée aux articles suivants :




L'actualité en temps réel :
actu en direct Il y a 1632 jours 1 heure 34 minutes : La Comédie République de Paris
actu en direct Il y a 1662 jours 13 heures 31 minutes : Théâtre Paul Eluard de Choisy-le-Roi
actu en direct Il y a 1681 jours 9 heures 19 minutes : Le Triomphe de Paris
actu en direct Il y a 1711 jours 7 heures 11 minutes : Musée des Arts et Traditions Populaires d'Ermont
actu en direct Il y a 1720 jours 14 heures 59 minutes : L'Avant-Seine - théâtre de Colombes


Les Dépêches ayant traité d'un sujet similaire :
actu en direct Il y a 3014 jours 14 heures 1 minute : Mort subite du nourrisson qu'est-ce que c'est ?
actu en direct Il y a 3020 jours 9 heures 30 minutes : Mort subite du nourrisson facteurs de risques à éviter ?
actu en direct Il y a 3470 jours 13 heures 7 minutes : Louis Nicollin – Montpellier, le CNE n’aime pas "petite tarlouze" ! (vidéo YouTube)
actu en direct Il y a 3493 jours 18 heures 40 minutes : Jessica Simpson : dévastée par la mort de son chien
actu en direct Il y a 3498 jours 6 heures 36 minutes : Réforme territoriale de Nicolas !



Actu Web-libre








Actu Moto 10- brèves Actu Moto
Actu Musique 969- brèves Actu Musique
Actu People 307- brèves Actu People
Actu Petites annonces 0- brèves Actu Petites annonces
Actu Photo 26- brèves Actu Photo

Actu Politique 685- brèves Actu Politique

Actu Références 4- brèves Actu Références
Actu Régional 140- brèves Actu Régional
Actu Rencontre 3- brèves Actu Rencontre
Actu Restaurants 8- brèves Actu Restaurants
Actu Santé 188- brèves Actu Santé

> Voir toutes les catégories <