Violences conjugales en France, lois, statistiques, que faire ?


Dans : Actualité Presse

Liens commerciaux
Violences conjugales en France, lois, statistiques, que faire ?
18 000 appels sur le numéro spécial 3919 – 675 000 femmes victimes de violences en 2007- 2008 - 1 femme sur 10 qui est battue - 156 femmes décédées en 2008… C’est le constat alarmant des violences conjugales en France. Tous les milieux sociaux sont concernés. La violence conjugale peut prendre plusieurs formes : violence verbale, injures, insultes – violence psychologique, mépris, harcèlement, humiliation devant les autres (la victime s’isole, a honte d’elle-même, perd confiance et cette violence grave peut mener de la dépression au suicide) – violence physique (coups, gifles, étranglement, brûlures, fractures, jusqu’à la torture, la mutilation, le meurtre) – violence sexuelle (viol, obligation de rapports sexuels avec d’autres, prostitution), etc. – violence économique (impossibilité de se service de chèque, de carte bleue, disparition des allocations familiales, dépendance financière).

Toutes ces violences sont commises dans le couple, au sein du foyer, et dans tous les milieux sociaux. Il s’agit d’une atteinte à l’intégrité d’une personne, voire d’une emprise et d’un conditionnement très difficiles à dépasser. Ces comportements sont une image d’héritage patriarcal et sont punis par la loi bien que peu de femmes osent encore porter plainte. La violence conjugale est d’autant plus difficile à déceler qu’elle s’exerce en privé et que le mari ou compagnon peut être charmant en public et odieux à la maison. Il s’agit tout simplement d’un abus de pouvoir qui se déroule au début rarement puis de plus en plus fréquemment pour devenir coutumier : les vies de la femme et même des enfants peuvent alors être mises en danger.
Malgré quelques clichés… RIEN ne peut excuser ce genre d’actes.
La loi du 22 juillet 1992 qualifie de délit les violences conjugales avec circonstances aggravantes s’il s’agit d’un conjoint ou d’un concubin. La loi du 4 avril 2006 a renforcé la répression (éloignement du domicile, reconnaissance du vol entre époux, notion de devoir de respect dans le foyer). Les sanctions pénales vont de 6 mois pour des menaces à la réclusion criminelle à perpétuité pour meurtre. Pour qu’une procédure soit engagée, il faut déjà un dépôt de plainte dès les premières apparitions des violences conjugales…

Bien sûr, plus nombreuses sont les femmes qui commencent à parler pour se faire aider mais les aides psychologiques demeurent insuffisantes.

Le débat est lancé à nouveau sur les violences conjugales avec de nouvelles idées sur la table : le bracelet électronique pour les conjoints violents à qui il est interdit de s’approcher du domicile conjugal, une nouvelle législation sur la violence psychologique faite aux femmes, un portable d’urgence pour les femmes battues… Mais déjà, dans un premier temps, si la loi de 2006 était réellement appliquée et que l’Etat se donnait les moyens de le faire, la situation serait déjà améliorée !


loi Violences conjugales en France, lois, statistiques, que faire ?
Liens commerciaux




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les dernières dépêches


Il y a 1 commentaires pour cette dépêche :

---> Commentaires anonymes <---
 cassidile a écrit [21/02/2011 - 16h44] 
cassidile

Hommes et femmes sont à égalité victimes de violences. Les violences morales sont plus dévastatrices que les violences physiques. Les femmes pratiquent provocations et violences morales. Lorsque les associations féministes déviantes arrêteront de déformer la réalité de la situation, les victimes femmes et hommes réunis pourront faire un grand pas ensemble.

Les violences, c'est 0.5% des couples (c'est déja trop), et 50/50 pour chaque sexe. On sait que les femmes sont à égalité pour les violences sur les enfants, incluant violences sexuelles et viols. Pire les femmes déviantes prennent en général les enfants en ôtages.




Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

depeche Il y a 3467 jours 4 heures 31 minutes

Le Jeudi 26 Novembre 2009
Postée par Toli. ()
smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Pseudo : Obligatoire !
Email : Obligatoire !
Site web : Facultatif

Rappel : Votre commentaire sera soumis à modération avant d'être affiché !





Voir aussi sur Web-Libre 




L'actualité en temps réel :
actu en direct Il y a 1637 jours 22 heures 11 minutes : La Comédie République de Paris
actu en direct Il y a 1668 jours 10 heures 9 minutes : Théâtre Paul Eluard de Choisy-le-Roi
actu en direct Il y a 1687 jours 5 heures 57 minutes : Le Triomphe de Paris
actu en direct Il y a 1717 jours 3 heures 48 minutes : Musée des Arts et Traditions Populaires d'Ermont
actu en direct Il y a 1726 jours 11 heures 36 minutes : L'Avant-Seine - théâtre de Colombes


Les Dépêches ayant traité d'un sujet similaire :
actu en direct Il y a 3008 jours 6 heures 35 minutes : Canyoning où faire des stages en France ?
actu en direct Il y a 3051 jours 1 heure 22 minutes : Critères d'adhésion pour faire parti des plus beaux villages de France ?
actu en direct Il y a 3089 jours 8 heures 28 minutes : Faire part naissance jumeaux original, comment faire ?
actu en direct Il y a 3131 jours 5 heures 3 minutes : Comment bien faire tenir ses boucles ?
actu en direct Il y a 3141 jours 11 heures 31 minutes : Comment bien faire l'amour ?



Actu Web-libre








Actu Agriculture 37- brèves Actu Agriculture
Actu Animaux 29- brèves Actu Animaux
Actu Annuaires 1- brèves Actu Annuaires
Actu Arts Artistes 124- brèves Actu Arts Artistes
Actu Assurance 17- brèves Actu Assurance

Actu Actualité Presse 594- brèves Actu Actualité Presse

> Voir toutes les catégories <