Salaires des patrons : fronde au Parlement


Dans : Politique, Société

Liens commerciaux
Face aux scandales à répétition à propos de la rémunération des dirigeants d’entreprise en période de crise, le Parlement a durci les dispositifs gouvernementaux en imposant hier une législation plus contraignante.

En effet, le Parlement avait à se prononcer sur le deuxième collectif budgétaire de 2009 avec notamment l’encadrement de la rémunération des dirigeants des entreprises aidées par l’Etat. Après les députés, les sénateurs ont approuvé le compromis négocié en commission mixte paritaire qui reprend l’amendement Arthuis. Il s’agit d’encadrer la rémunération variable des chefs d’entreprises et ce, contre l’avis du gouvernement. Le président centriste de la commission des Finances est allé plus loin que le décret gouvernemental du 30 mars en interdisant les stock-options et les actions gratuites pour les patrons des entreprises aidées par l’Etat. Le décret gouvernemental englobait les six banques aidées par l’Etat ainsi que les constructeurs automobiles eux aussi aidés et les entreprises publiques. L’amendement Arthuis tient, en supplément, compte des sous-traitants automobiles et des entreprises aidées par le FSI (Fonds stratégique d’investissement). Cet amendement a donc été approuvé par 181 sénateurs contre 153.

De fait, un nouveau décret devrait voir le jour compte tenu du vote du Parlement. Renonçant à demander un nouveau vote, Eric Woerth, ministre du Budget, a donc accepté le texte de la Commission mixte paritaire en déclarant : « Nous devons fixer des règles du jeu pour des rémunérations justes, responsables. Le gouvernement ne tolèrera dans ce domaine aucun écart ».

… On aimerait le croire mais quand va-t-il désormais s’attaquer aux retraites dorées ?...

Le débat atteint aussi le Medef avec une Laurence Parisot qui devient de plus en plus débordée semble-t-il. En effet, Sophie de Menthon a démissionné de son poste au comité éthique de l’organisation patronale. Selon elle, les propositions du Medef, destinées à encadrer la rémunération des patrons, ne vont pas assez loin. La présidente du mouvement patronal Ethic, souhaite de plus que le « comité des sages » voulu par Matignon, ait la possibilité de prononcer des blâmes ou de dénoncer les entreprises qui ne jouent pas le jeu du code de la « bonne conduite » instauré par le Medef… Car force est de constater que ce code ne sert strictement à rien…

À l’UMP, on déclare « vouloir mettre fin aux injustices » dans les rémunérations au sein des entreprises, par la voix de Frédéric Lefebvre et d’Eric Besson, mais, plus que des déclarations ici ou là, les Français attendent des actes…


Medef, Parisot, Woerth
Liens commerciaux




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les dernières dépêches


Il n'y a pas encore de commentaires pour cette dépêche.

 aiglemalin a écrit [16/04/2009 - 12h20] 
aiglemalin

38,3  millions d'euros. Ce sont les revenus 2008 cumulés des dix premiers d'un classement révélé le 31 mars. Cette hiérarchie n'est pas celle des patrons du CAC 40 publiée dans un quotidien économique. C'est celle, exhibée dans l'hebdomadaire référence France Football, des dix joueurs les mieux rétribués du championnat de football français. Parmi eux, sept Lyonnais, qui se partagent 27,4 millions d'euros. En tête, la star Karim Benzema, bien sûr, avec 4,8 millions d'euros (et même 6, selon L'Equipe magazine du 3 avril), qui relègue à la troisième place le « pauvre » Juninho et ses malheureux 4,5 millions d'euros. Au soir de la déroute de son club en Champion's League face au FC Barcelone, le président Jean-Michel Aulas déversait les anathèmes contre, pêle-mêle : le manque de moyens des écuries françaises, la législation qui punit leur appétit entrepreneurial et entrave l'édification de stades, la pression fiscale qui provoque une distorsion de concurrence avec les formations étrangères... Tout cela sans que personne ne s'époumone. Ne s'étrangle. Extraordinaire paradoxe : l'opinion publique crie légitimement au loup à la découverte de chaque nouveau scandale perpétré par quelques managers ou financiers couverts d'or ; mais elle caresse d'affection et de protection le troupeau de brebis et son berger, dont le fait d'armes des premiers est de taper dans un ballon et celui du second d'en exploiter les profits. Les rémunérations des patrons d'entreprise déclenchent sa colère ; mais celles de ses joueurs préférés la contentent au plus haut point, jusqu'à corréler valeur marchande et valeur sportive. Elle vitupère sans distinction contre la caste entière des patrons mais se garde bien de déjuger un président de club dont les revendications et les admonestations ont le ton de l'immoralité en cette conjoncture délétère.
Elle blâme les dirigeants « coupeurs » d'emplois mais dépense des dizaines d'euros pour applaudir au stade un patron qui attribue pour la saison à un seul de ses bipèdes l'équivalent de 250 années de smic. Et personne, toujours personne, ni individu ni collectif ni institution pour crier : Stop ! Sans doute faut-il admettre que l'ampleur de la fascination, celle de l'aveuglement, de la surdité, et du silence, croissent proportionnellement à l'envergure de l'extravagance et de l'incohérence.
Allez comprendre !
Ce qui est certain, c'est que les Français n'aiment pas les entreprises.




---> Commentaires anonymes <---
Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

depeche Il y a 4065 jours 12 heures 28 minutes

Le Vendredi 10 Avril 2009
Postée par Toli. ()
smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Pseudo : Obligatoire !
Email : Obligatoire !
Site web : Facultatif

Rappel : Votre commentaire sera soumis à modération avant d'être affiché !





Voir aussi sur Web-Libre 




L'actualité en temps réel :
actu en direct Il y a 2006 jours 0 heure 52 minutes : La Comédie République de Paris
actu en direct Il y a 2036 jours 12 heures 50 minutes : Théâtre Paul Eluard de Choisy-le-Roi
actu en direct Il y a 2055 jours 8 heures 38 minutes : Le Triomphe de Paris
actu en direct Il y a 2085 jours 6 heures 29 minutes : Musée des Arts et Traditions Populaires d'Ermont
actu en direct Il y a 2094 jours 14 heures 17 minutes : L'Avant-Seine - théâtre de Colombes


Les Dépêches ayant traité d'un sujet similaire :
actu en direct Il y a 3411 jours 11 heures 28 minutes : Patrons pour tricoter des lavettes où trouver ?
actu en direct Il y a 3922 jours 9 heures 27 minutes : Comptes en Suisse : « une forme d’amnistie » pour Aubry
actu en direct Il y a 3998 jours 11 heures 30 minutes : Budget 2010 : la relance ?
actu en direct Il y a 4068 jours 11 heures 33 minutes : La séquestration des patrons n’est pas jugée trop sévèrement par les Français
actu en direct Il y a 4082 jours 5 heures 59 minutes : Une loi pour les salaires des patrons ?



Les Dépêches précédentes :
actu en direct Il y a 4065 jours 13 heures 10 minutes : La Pâque juive « Pessa'h »
actu en direct Il y a 4065 jours 13 heures 52 minutes : Traditions populaires à Pâques
actu en direct Il y a 4065 jours 14 heures 47 minutes : Rock en Seine 2009
actu en direct Il y a 4066 jours 10 heures 29 minutes : GDF Suez : le vice-président augmenté de 180 %
actu en direct Il y a 4066 jours 11 heures 4 minutes : Caisse des Dépôts dans le rouge !
actu en direct Il y a 4066 jours 11 heures 45 minutes : Juninho : le conseil de Cris – OL

Actu Web-libre








Actu Références 4- brèves Actu Références
Actu Régional 140- brèves Actu Régional
Actu Santé 188- brèves Actu Santé
Actu Sciences 121- brèves Actu Sciences
Actu Shopping 314- brèves Actu Shopping

Actu Société 382- brèves Actu Société

Actu Spiritualité 47- brèves Actu Spiritualité
Actu Sport 383- brèves Actu Sport
Actu Téléphonie Sonneries 30- brèves Actu Téléphonie Sonneries
Actu Transport 148- brèves Actu Transport
Actu Video Hifi Son 17- brèves Actu Video Hifi Son

> Voir toutes les catégories <